Rechercher
Rechercher

Monde - Attaque au couteau

Le suspect de l'attaque contre Salman Rushdie plaide non coupable de tentative de meurtre

Interrogé par le New York Post, Hadi Matar s'est dit "surpris" que l'écrivain britannique ait survécu à l'attaque.

Le suspect de l'attaque contre Salman Rushdie plaide non coupable de tentative de meurtre

Deux portraits de Hadi Matar, l'assaillant qui a poignardé l'écrivain Salman Rushdie à New York. Chautauqua County Jail/Handout via Reuters

Le suspect de l'attaque contre Salman Rushdie a plaidé jeudi non coupable de tentative de meurtre et d'agression dans un tribunal de Mayville, dans l'Etat de New York.

Hadi Matar, 24 ans, est accusé d'avoir poignardé Salman Rushdie, l'auteur des "Versets sataniques", lors d'une conférence vendredi dans la ville voisine de Chautauqua. Arrêté immédiatement après les faits, le suspect avait déjà plaidé non coupable lors d'une audience de procédure samedi. Tête baissée, masqué, menotté et habillé d'une tenue de prisonnier aux rayures noires et blanches, M. Matar s'est exprimé jeudi par la voix de son avocat. Le juge a choisi de maintenir le suspect en détention, sans caution.

Lire aussi

Hadi Matar, l'assaillant de Rushdie, aurait été en contact avec les Gardiens de la révolution, Téhéran dément tout lien

Interrogé mercredi par le New York Post, qui affirme l'avoir contacté en prison, Hadi Matar s'était dit "surpris" que Salman Rushdie ait survécu à l'attaque.

L'auteur britannique de 75 ans, poignardé une dizaine de fois et évacué en hélicoptère vers un hôpital, avait été brièvement placé sous respirateur avant que son état ne s'améliore. M. Matar, 24 ans, n'avait pas dit s'il avait été inspiré par la fatwa lancée par l'ayatollah Khomeiny en 1989 depuis l'Iran, appelant à la mort de l'écrivain, son livre "Les versets sataniques" ayant été jugé blasphématoire. Tout juste avait-il expliqué au New York Post avoir "de l'estime pour l'ayatollah", quelqu'un de "remarquable". "Je n'aime pas cette personne. Je ne pense pas qu'il soit un homme bien", avait lancé le suspect au tabloïd à propos de l'intellectuel. "C'est quelqu'un qui a attaqué l'Islam", avait-il ajouté. En regardant des vidéos de l'auteur sur YouTube, il l'a trouvé "hypocrite", avait-il poursuivi.

Hadi Matar était revenu "changé" et davantage religieux d'un voyage en 2018 au Liban, pays d'origine de sa famille, avait affirmé lundi sa mère au site internet du Daily Mail.

Protection policière
Salman Rushdie, né en 1947 en Inde dans une famille d'intellectuels musulmans non pratiquants, avait provoqué la colère dans une partie du monde musulman avec la publication en 1988 des "Versets sataniques", roman jugé par les plus rigoristes comme blasphématoire à l'égard du Coran et du prophète Mahomet..

Portrait

Salman Rushdie, itinéraire d’un symbole

L'ayatollah Khomeiny, fondateur de la République islamique, a émis en 1989 une fatwa appelant au meurtre de Salman Rushdie, qui a vécu des années sous protection policière. La fatwa de l'ayatollah Khomeiny contre l'écrivain n'a jamais été levée et beaucoup de ses traducteurs ont subi des attaques.

Après trois jours de silence, l'Iran avait nié lundi toute implication dans l'attaque, faisant porter la responsabilité à Salman Rushdie lui-même. "Dans cette attaque, seuls Salman Rushdie et ses partisans mériteraient d'être blâmés et même condamnés", avait jugé Nasser Kanani, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.


Le suspect de l'attaque contre Salman Rushdie a plaidé jeudi non coupable de tentative de meurtre et d'agression dans un tribunal de Mayville, dans l'Etat de New York.Hadi Matar, 24 ans, est accusé d'avoir poignardé Salman Rushdie, l'auteur des "Versets sataniques", lors d'une conférence vendredi dans la ville voisine de Chautauqua. Arrêté immédiatement après les faits, le suspect avait...

commentaires (7)

"Le suspect de l'attaque contre Salman Rushdie a plaidé jeudi non coupable de tentative de meurtre et d'agression"> Bien sûr! C'est une tragique erreur. Il croyait avoir en main le poignard en plastique de son petit neveu!

Yves Prevost

07 h 36, le 19 août 2022

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • "Le suspect de l'attaque contre Salman Rushdie a plaidé jeudi non coupable de tentative de meurtre et d'agression"> Bien sûr! C'est une tragique erreur. Il croyait avoir en main le poignard en plastique de son petit neveu!

    Yves Prevost

    07 h 36, le 19 août 2022

  • Il voulait se faire connaître…

    Eleni Caridopoulou

    20 h 32, le 18 août 2022

  • DANS TOUT CA, LE SAYYED A ARRÊTER DE PARLER DE KARISH VOUS AVEZ REMARQUÉ? Dès que l’Iran a acceptez le traiter sur le nuke il s’est tu … Israël n’a rien envoyer comme réponse encore nous approchons à grand ps vers sept et le Sayyed qui s’exprimait presque une journée sur 2 à se sujet … ON NE L’ENTEND PLUS …

    Bery tus

    14 h 58, le 18 août 2022

  • En quelques jours on se retrouve être projetés dans des films hollywoodiens malgré nous: "it's a mad mad mad mad world", peuplé de nigauds et bien sûr "time machine " qu'est devenu le Liban où l'on est renvoyé en moins d'un mois, illico presto, 14 siècles dans le passé... aaaakh ya baladna...

    Wlek Sanferlou

    13 h 42, le 18 août 2022

  • Parmi les 8 milliard d'humains qui peuplent la terre, il y a des quelconques individus qui font tout pour être reconnu mondialement. Il a réussi à se faire connaitre même pour être condamné aux pires des châtiments.

    DAMMOUS Hanna

    12 h 12, le 18 août 2022

  • Pauvre C…!

    Citoyen Lambda

    09 h 53, le 18 août 2022

  • UNE FACE DE CRIMINEL-NE. DE CEUX QU,ON APPELLE DES LOUPS SOLITAIRES. INSPIRE PAR SON INSTINCT CRIMINEL. NI TEHERAN NI HEZBOLLAH DERRIERE.

    LA LIBRE EXPRESSION.

    09 h 49, le 18 août 2022

Retour en haut