Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Route coupée à Ouzaï par des proches du preneur d'otages de la Federal Bank contre son arrestation


Route coupée à Ouzaï par des proches du preneur d'otages de la Federal Bank contre son arrestation

Des policiers déployés devant le siège de la Federal Bank à Hamra, le 11 août 2022. Photo Reuters/Mohamed Azakir

Des proches de Bassam S.H., qui avait pris en otage jeudi des employés et des clients de la Federal Bank à Hamra pour obtenir son argent bloqué, ont coupé vendredi matin la route de la banlieue d'Ouzaï au sud de Beyrouth pour protester contre son arrestation au siège des services de renseignement des Forces de sécurité intérieure à Achrafieh. 

La famille du preneur d'otages a réclamé sa libération, rappelant qu'il avait agi de la sorte parce qu'il ne parvenait pas à retirer son épargne en raison des restrictions bancaires imposées illégalement dans un Liban en pleine crise. 

Jeudi, Bassam S.H. avait retenu pendant des heures, sous la menace de son arme, des employés et des clients de la Federal Bank, alors qu’une campagne de solidarité s’organisait à l’extérieur. Il avait également menacé de s'immoler et de mettre le feu dans l'agence s'il ne pouvait pas retirer le solde de son compte, s'élevant à 200.000 dollars, mais avait finalement conclu un accord avec la banque pour toucher une partie de ses fonds avant d'être arrêté par les forces de l'ordre.

Depuis le début de l'effondrement économique et financier au Liban il y a plus de trois ans, les banques ont imposé des restrictions sur les retraits en devises et empêché les transferts à l'étranger. Ces mesures ont limité l'accès aux comptes, notamment en dollars américains, et les accrochages entre des clients en colère voulant retirer leurs économies et des employés qui adhèrent aux instructions de leurs administrations sont devenus plus fréquents. En janvier dernier, un client avait pris en otage des dizaines d’employés et de personnes dans une banque de la Békaa qui refusait de lui verser son argent. L’homme, qui avait finalement obtenu gain de cause, s’était rendu aux forces de l’ordre, sans qu’aucune victime ne soit signalée.


Des proches de Bassam S.H., qui avait pris en otage jeudi des employés et des clients de la Federal Bank à Hamra pour obtenir son argent bloqué, ont coupé vendredi matin la route de la banlieue d'Ouzaï au sud de Beyrouth pour protester contre son arrestation au siège des services de renseignement des Forces de sécurité intérieure à Achrafieh. La famille du preneur d'otages a...