Rechercher
Rechercher

Agenda - Hommage

Youssef Lahoud, le gentleman que nous avons perdu

Il y a deux ans, la funeste explosion du hangar numéro 12 plongeait des milliers de personnes dans une tristesse sans nom et suscitait en eux une colère violente, un sentiment d’injustice et un profond ressentiment à l’égard de ceux qui en sont responsables. Nous sommes de ceux-là.

La disparition de Youssef Lahoud a laissé en chacun d’entre nous, famille et amis, un grand vide. Nous avons tu notre peine pour être en harmonie avec cet homme pétri de discrétion et de modestie.

Ce véritable prince de l’intégrité et de la morale la plus intransigeante n’est plus.

Ce véritable exemple du savoir et de l’intelligence enfouis en filigrane sous le manteau de retenue et de noblesse n’est plus.

Que de fois nous nous sommes amusés avec lui en silence de tel ou tel paon qui braillait des fadaises et pérorait sur des sujets dont il ne connaissait pas la moindre bribe.

Il est ironique que cet homme qui a passé sa vie dans l’aviation soit mort du fait d’une explosion dans un port.

C’est peut-être le symbole de l’écrasement des valeurs qu’il portait avec hauteur et noblesse, dans le bourbier putride créé et devenu prospère grâce aux (ir)responsables véreux de ce pays martyr.

Les amis de Youssef Lahoud


Il y a deux ans, la funeste explosion du hangar numéro 12 plongeait des milliers de personnes dans une tristesse sans nom et suscitait en eux une colère violente, un sentiment d’injustice et un profond ressentiment à l’égard de ceux qui en sont responsables. Nous sommes de ceux-là.La disparition de Youssef Lahoud a laissé en chacun d’entre nous, famille et amis, un grand vide. Nous...