Rechercher
Rechercher

Lifestyle - Vient de paraître

« Les aventures culinaires de Hanan », du Liban vers d’autres cieux

D’une cuisine familiale à une cuisine du monde, ce périple riche en ingrédients, saveurs, cultures, traditions et fusions a été concocté par Hanan Haddad, en 272 pages. Tout un festin.

« Les aventures culinaires de Hanan », du Liban vers d’autres cieux

Extrait du livre « Culinary adventures with Hanan ». Photo DR

Une mère et une grand-mère cordons-bleus et des papilles formées à leur école – alors qu’elle-même était très jeune et sans avoir vraiment mis la main à la pâte – auront suffi à embarquer Hanan Haddad dans de belles aventures culinaires. Un voyage (mais également une invitation au voyage) qu’elle partage dans un ouvrage publié en anglais aux éditions Antoine, sous le titre Culinary Adventures, meals with Hanan. Sa grande particularité est d’être axé sur des menus complets qui règlent l’éternelle question de « quoi préparer aujourd’hui à déjeuner ou à dîner », pour soi ou pour des invités. Hanan Haddad ne se contente pas d’égrener une liste de recettes à réaliser, mais propose de les revisiter dans des saveurs entremêlées. Un mélange de cultures pas étonnant au vu du parcours de Hanan (née Fakhoury), qui, après avoir épousé Sami Haddad, éminent économiste et ancien ministre, n’a cessé de l’accompagner à l’étranger pour diverses missions, et notamment au Maroc, en Côte d’Ivoire, en Égypte et aux États-Unis. Dans ses bagages, le Comfort Food familial avec des indispensables comme la Mrabba Laban, ou la confiture de lait caillé.

Le « Mrabba Laban » de Hanan Haddad. Photo Rayya Haddad

« Mrabba Laban » et « lahmé Makbousse » familiales

« Ce plat est ainsi appelé parce que le mélange lait caillé et oignons doit être continuellement remué, comme on le fait pour une confiture de fruits. La texture doit être veloutée et crémeuse. Jeune, c’était mon plat favori concocté avec amour par ma mère Slaloma », confie Hanan Haddad. « Ma mère a été mon mentor dans tout ce qui concerne la cuisine. Elle m’a montré la voie avec beaucoup de patience, répondant à d’innombrables questions téléphoniques au fil des ans. Même si nous étions parfois en désaccord sur certaines recettes ou techniques, nous respections toujours les différences de chacune. » Dans la note familiale, on retient aussi la Lahmé Makbousse, (viande au vinaigre) et, en guise de dessert, la Mafrouké. Au gré de ses voyages, Hanan a ramené de nombreuses nouvelles saveurs qu’elle a explorées avant de les présenter dans cet ouvrage culinaire sous ces différents intitulés, qui sont autant de découvertes : A taste of East Asia ; A fresh gastronomic experience ; A tasty winter table ; All about Salomon ; The Italian spice trail ; Flavours from the Easter’s Mediterranean ; Spanish inspiration ; From the sacred land : Fish the Palestinian way, ou encore A taste of the Maghreb. L’auteure n’oublie pas l’heure du thé et celle du brunch. Pour ce repas très anglo-saxon à cheval entre le petit déjeuner et le déjeuner, elle a mis au point des plats colorés sortant de l’ordinaire et qui n’ont rien à envier à la consistance du repas de midi. On y retrouve une soupe froide inédite d’arugula suivie d’une mousse de saumon sur blinis, d’une poire reblochon sur crostini, d’une fatteh de blettes, de saucisses en pâte, et d’un chocolaté chips à la poêle. Une créativité qui flatte le palais.

La salade mexicaine de Hanan Haddad. Photo Rayya Haddad

Exit la viande et place à la Shepherd Pie végétarienne

Tout en gardant un œil sur les fourneaux, Hanan Haddad suit parallèlement de près les options diététiques en cours et les évoque dans son ouvrage. Ainsi, pour son chapitre Hold the meat (Halte à la viande), elle a concocté une Shepherd Pie, de la viande en croûte complètement végétarienne. Ailleurs, elle a revu la notion de Comfort Food, ces aliments particulièrement appréciés pour leur aspect sentimental et nostalgique. « J’ai toujours pensé que les pâtes chaudes devaient être accompagnées, comme couramment chez soi, par une sauce bien cuite, jusqu’à ce qu’un jour on m’ait servi en entrée une “pasta cruda”. Aux spaghettis encore chauds, on avait juste ajouté des tomates fraîches, de l’huile d’olive, de l’ail et du basilic. C’était plus que bénéfique. Je l’ai recréé sur le champ et ce n’était pas très difficile. Un conseil, savourez les choses simples. »

L’auteure signera son ouvrage le mercredi 6 juillet à la librairie Antoine, ABC Achrafié, de 17h à 19h. Photo Rayya Haddad

Elle avait aussi laissé venir les enfants à elle lors de son séjour à Washington où deux écoles américaines lui ont demandé d’initier les enfants à la cuisine, à la fin d’une journée scolaire. Le but étant de les familiariser avec une nourriture saine tout en les divertissant. Une mission que la chef libanaise a accompli avec un sens pédagogique enrobé de fantaisie et de perspectives alléchantes. Après chaque session, les cuisiniers/cuisinières en herbe ont pu déguster avec bonheur le festin qu’ils avaient préparé. De ses Aventures culinaires, Hanan dit tout simplement « elles sont une invitation dans ma cuisine pour qu’on y travaille ensemble. J’ai beaucoup appris au cours des années dans les différents domaines se référant à la cuisine. Et, j’aimerais transmettre cela autant que la sagesse qui en découle. La cuisine est faite d’essais et d’erreurs. Son apprentissage implique l’utilisation de son intuition. Modifiez les recettes selon vos goûts et ne craignez pas d’expérimenter et de gâcher. Les erreurs dans la vie sont les meilleures leçons et les erreurs de cuisine font toujours les meilleurs souvenirs. Ce sont là quelques astuces à garder à l’esprit lors de l’utilisation de ce livre ». Un livre richement illustré de photographies signées Rayya Haddad.

*L’auteure signera son ouvrage le mercredi 6 juillet à la librairie Antoine, ABC Achrafié de 17h à 19h.

Lire aussi

Bältis, des glaces artisanales libanaises sous une tonnelle au cœur de Paris


Une mère et une grand-mère cordons-bleus et des papilles formées à leur école – alors qu’elle-même était très jeune et sans avoir vraiment mis la main à la pâte – auront suffi à embarquer Hanan Haddad dans de belles aventures culinaires. Un voyage (mais également une invitation au voyage) qu’elle partage dans un ouvrage publié en anglais aux éditions Antoine, sous le titre...
commentaires (1)

"le mélange lait caillé et oignons doit être continuellement remué" -- je pense que c'est un peu comme pour une mayonnaise. Je suppose qu'il faut ajouter peu à peu le lait pendant qu'on remue.

Stes David

19 h 16, le 28 juin 2022

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • "le mélange lait caillé et oignons doit être continuellement remué" -- je pense que c'est un peu comme pour une mayonnaise. Je suppose qu'il faut ajouter peu à peu le lait pendant qu'on remue.

    Stes David

    19 h 16, le 28 juin 2022

Retour en haut