Rechercher
Rechercher

Lifestyle - This Is America

Quand les gâteaux deviennent des œuvres d’art (et vice versa)

Pour les musées américains, tous les moyens sont bons pour reprendre contact avec leur public resté distant en raison de la pandémie. Le Blanton Museum of Art de l’Université du Texas a innové avec un concours pour le moins insolite.

Quand les gâteaux deviennent des œuvres d’art (et vice versa)

Des couleurs et de la créativité pour ces œuvres tout en douceur. Photo tirée de la page FaceBook du Blanton Museum

Sous l’intitulé « Great Blanton Bake-Off » (ou réaliser un gâteau), c’est à une compétition artistique et gourmande que le Blanton Museum of Art de l’Université du Texas a convié ses participants en leur proposant d’adapter en gâteau l’une des 21 000 œuvres du musée. Un patrimoine qui inclut notamment aussi bien des peintures de la Renaissance italienne que des estampes latino-américaines. Pour faire leur choix, les candidats pouvaient consulter le catalogue du musée répertoriant ses collections et mis en ligne à leur intention. « Lorsque j’ai parcouru le catalogue du musée, j’ai été immédiatement attirée par une œuvre sans nom de l’artiste new-yorkais Mac Wells. Les couleurs de la peinture m’ont fait penser à la myrtille et à l’amande, et le reste s’est mis en place tout de suite », raconte Blythe Johnson, la lauréate du concours. Alors qu’il s’agit là de la troisième édition de ce concours, Lizabel Stella, responsable des réseaux sociaux et du contenu numérique du musée, explique comment cette idée a germé dans son esprit. « J’ai eu l’idée du Bake-Off au début de la pandémie de Covid-19, lorsque le musée a dû fermer temporairement ses portes durant trois mois. Comme beaucoup de personnes confinées, je me suis retrouvée en train de naviguer encore plus intensément sur les réseaux sociaux. Et j’ai remarqué à quel point les gens se tournaient vers la pâtisserie comme une activité à la fois thérapeutique et divertissante. »

Une interprétation en fondant d’un textile vénézuélien. Photo tirée de la page FaceBook du Blanton Museum

Une recette pour consommer l’art

Ayant toujours en tête que le public se voyait privé de musées et, par ailleurs, elle-même fan du show britannique télévisé Great Britain Making Show (pour pâtissiers amateurs), Lizabel Stella imagine un concours virtuel qui encouragerait le public à découvrir les collections du musée de chez lui. « L’art peut être assez conceptuel. Et la cuisine est tangible. Donc, d’une certaine manière, ce serait là une façon différente de consommer de l’art », précise-t-elle, relevant que « contrairement à la pâtisserie, l’art n’engage pas nécessairement tous les sens – vous ne pouvez pas sentir l’art, vous ne pouvez pas le goûter et vous ne pouvez certainement pas le toucher. Avec la pâtisserie, si, c’est une belle façon de fusionner le tout. Surtout pour ceux qui ne sont peut-être pas aussi familiers avec l’art ou les musées ». Son idée convainc puisqu’un grand nombre de personnes ont été tentées par ce concours divisé en trois catégories : les moins de 18 ans, les amateurs et les professionnels. Avant de télécharger les photos de leurs créations sur Facebook ou Instagram (ou les deux) à la date fixée, les candidats, qui devaient allier les ustensiles de cuisine à la connaissance des palettes des peintres, se sont mis à l’œuvre, étudiant les adaptations et cherchant la bonne quantité de farine, de sucre glacé, de jaunes ou blancs d’œuf pour élaborer des copies aussi conformes que possible.

Myrtilles et amandes pour une toile abstraite. Photo tirée de la page FaceBook du Blanton Museum

Servis sur les réseaux sociaux

Chez les candidats de la catégorie junior, la recette a bien fonctionné. Georgia Chido, jeune lauréate de 15 ans, a été inspirée par la nature lumineuse et colorée d’une œuvre textile de l’artiste vénézuélien Luis Montiel, travaillée en différents motifs circulaires, qu’elle a pétrie et décorée. « Il a fallu dans la conception même résoudre un grand nombre de problèmes », a déclaré sa mère Linda, elle-même artiste. Mais Georgia a contourné les problèmes d’une manière ingénieuse. Elle a notamment utilisé des bouchons de bouteille pour découper des formes en fondant afin de créer des cercles pour rester fidèle à l’original. Pour sa seconde participation, l’adolescente, bien déterminée à gagner, a mis deux jours à parfaire sa création. Du côté des pros, Hannah Erwin, spécialiste de gâteaux décoratifs et étudiante à la Texas A&M University, a remporté le premier prix. Elle a signé une pièce composée de six desserts reproduisant chacun une œuvre de style différent piochés dans la collection du musée : de l’abstraction au style géométrique, en passant par le pop art. Enfin, en guise d’accrochage, ces œuvres d’art qui titillent les papilles ont été servies très à propos sur les réseaux sociaux le 17 mai, décrété Journée internationale de la pâtisserie.


Sous l’intitulé « Great Blanton Bake-Off » (ou réaliser un gâteau), c’est à une compétition artistique et gourmande que le Blanton Museum of Art de l’Université du Texas a convié ses participants en leur proposant d’adapter en gâteau l’une des 21 000 œuvres du musée. Un patrimoine qui inclut notamment aussi bien des peintures de la Renaissance italienne que...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut