Humeur L'image du mois

Cauchemar national

Cauchemar national

© Joe Kesrouani

La Grande famine qu'a connu le Liban au début du XXe siècle (1915-1918) s’est produite dans un contexte politique, environnemental et économique compliqué : guerre, blocus maritime, invasion de sautrelles, réquisition de denrées par les Ottomans avec des complicités locales et une crise monétaire (émission de papier monnaie à la place de la livre turque-or). Un tiers de la population du Mont-Liban disparaît alors.

Aujourd’hui, le contexte dans lequel nous vivons n’est guère plus réjouissant. Passé les 30 glorieuses années d’après-guerre marquées par l’endettement, le surdéveloppement immobilier et les plaisirs faciles du consumérisme d'importation, l’autonomie alimentaire est à son plus bas niveau. De plus, les silos à grain du port qui servent de réserve au pays ont été sérieusement endommagés lors de l'explosion du 4 août 2020. Leur masse a protégé une bonne partie des quartiers huppés du centre-ville, mais laisse le gouvernement et les minotiers sans marge de manœuvre face aux fluctuations mondiales des prix et des importations de blé. Promis à une destruction prochaine, les silos ont été immortalisés une dernière fois le 20 mars 2020 par le photographe Joe Kesrouani. Intitulée Cauchemar National, cette série limitée de 3 tirages d'art au format 75 x 90 cm sera visible et mise en vente lors de l'exposition collective organisée par l’Amicale des anciens de l’Alba pour soutenir les étudiants sur le campus de Sin el-Fil, du 3 au 6 juin 2022, de 17h à 20h.


La Grande famine qu'a connu le Liban au début du XXe siècle (1915-1918) s’est produite dans un contexte politique, environnemental et économique compliqué : guerre, blocus maritime, invasion de sautrelles, réquisition de denrées par les Ottomans avec des complicités locales et une crise monétaire (émission de papier monnaie à la place de la livre turque-or). Un tiers de la...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut