Rechercher
Rechercher

Auto - Voitures uniques

Lamborghini P200 Marzal

Conçu par Bertone en 1967 pour le constructeur italien, ce concept-car était pour son époque radicalement futuriste.

Lamborghini P200 Marzal

Présentée pour la première fois par Lamborghini en 1967 au Salon automobile de Genève, la P200 Marzal était une sportive à quatre places révolutionnaire et évoquant un vaisseau spatial. Toutefois, elle n’est jamais entrée en production, demeurant un modèle unique. Photo DR

La Lamborghini Marzal, nommée d’après une souche de taureaux de combat (emblème de la marque), est un concept de voiture qui a été présenté pour la première fois par le constructeur italien au Salon automobile de Genève de 1967. Ce concept, imaginé par Marcello Gandini du cabinet de design Bertone, a été conçu pour fournir à Ferruccio Lamborghini une véritable voiture à quatre places pour sa gamme qui comprenait déjà la 400 GT 2+2 et la Miura – autre nom d’une souche de taureaux de combat. Toutefois, la Lamborghini Marzal n’a jamais été mise en production, demeurant un modèle unique, quoique son design et la plupart des idées neuves qu’elle intégrait furent par la suite reproduits dans la Lamborghini Espada (un coupé à quatre places produit de 1968 à 1978).

Présentée pour la première fois par Lamborghini en 1967 au Salon automobile de Genève, la P200 Marzal était une sportive à quatre places révolutionnaire et évoquant un vaisseau spatial. Toutefois, elle n’est jamais entrée en production, demeurant un modèle unique. Photo DR

Pour son époque, le style de la Lamborghini Marzal était carrément radical, à tel point que le magazine spécialisé Road & Track en avait parlé en ces termes : « Un design Bertone si frais que tout le reste a l’air démodé. » Il se distinguait par des portes vitrées à ailes de mouette, un fort motif hexagonal – y compris la lunette arrière à persiennes –, les singulières garnitures intérieures et les roues Campagnolo étant en magnésium. D’autres éléments innovants comprenaient un revêtement intérieur argenté et six phares S.E.V. Marchal dans son avant pointu et cunéiforme. Le châssis, lui, était basé sur celui de la Lamborghini Miura, toutefois allongé de 120 mm et renforcé. L’empattement résultant était de 2,62 m. Le capot était en aluminium et le reste de la carrosserie non vitrée était en acier, le tout pesant 1 220 kg (poids brut). En outre, la Lamborghini Marzal avait une longueur totale de 4,45 m, une largeur de 1,70 m et une hauteur de 1,10 m.

La voiture était mue par un bloc propulseur à six cylindres en ligne de 2.0 litres, qui développait 175 ch (130 kW) à 6 800 tr/min et produisait un couple maximal de 18,2 kg/m à 4 600 tr/min. Sa vitesse maximale a été estimée à 190 km/h. Ce moteur – une version divisée en deux du Lamborghini V12 de 4.0 litres, couplé à une boîte-pont à 5 vitesses – a été conçu par Gian Paolo Dallara et il était monté transversalement à l’arrière de la voiture (entièrement derrière l’essieu). Il était équipé de trois carburateurs Weber 40 DCOE, avec des prises d’air positionnées directement derrière la tête des passagers arrière. Quant à la boîte-pont, elle provenait de la Lamborghini Miura, avec un rapport de transmission final plus élevé pour améliorer l’accélération.

Présentée pour la première fois par Lamborghini en 1967 au Salon automobile de Genève, la P200 Marzal était une sportive à quatre places révolutionnaire et évoquant un vaisseau spatial. Toutefois, elle n’est jamais entrée en production, demeurant un modèle unique. Photo DR

L’intérieur de la Lamborghini Marzal, baptisée aussi P200 Marzal, était futuriste : un thème hexagonal en nid d’abeille sur le tableau de bord, la console centrale abritant la plupart des instruments et des commandes. Ce thème de l’hexagone a même été repris dans la forme des coussins et des dossiers de sièges, tandis que leur garniture se démarquait littéralement avec une finition hautement réfléchissante. Cet agencement de l’ère spatiale a peut-être même inspiré le grand designer franco-américain Raymond Loewy, dont la conception de la station spatiale Skylab, développée à partir de 1967, reposerait fortement sur des motifs hexagonaux.

Enfin, pour la petite anecdote historique, la P200 Marzal a fait une apparition notable au Grand Prix de F1 de Monaco le 7 mai 1967, où elle a été conduite sur le circuit urbain par le prince Rainier III accompagné à bord par son épouse, la princesse Grace.

Source : rédaction


La Lamborghini Marzal, nommée d’après une souche de taureaux de combat (emblème de la marque), est un concept de voiture qui a été présenté pour la première fois par le constructeur italien au Salon automobile de Genève de 1967. Ce concept, imaginé par Marcello Gandini du cabinet de design Bertone, a été conçu pour fournir à Ferruccio Lamborghini une véritable voiture à quatre...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut