Rechercher
Rechercher

Politique - Crise au Liban

Raï appelle le gouvernement à rétablir le système financier

Le chef de l’Église maronite appelle au rapatriement des réfugiés syriens "au nom de la neutralité" et estime que l'absence de prise de cette "décision politique libanaise, arabe et internationale commence à prendre la forme d'un complot". 

Raï appelle le gouvernement à rétablir le système financier

Le chef de l'Église maronite Béchara Raï. Photo d'archives BULENT KILIC/AFP/Getty Images

Le chef de l’Église maronite Béchara Raï a appelé dimanche le gouvernement à "rétablir le système financier" en vue de faire face à une situation "aléatoire aux niveaux bancaire et économique" dont souffrent les Libanais. Il a également plaidé en faveur du rapatriement des réfugiés syriens "au nom de la neutralité du Liban" et estimé que l'absence de prise de cette "décision politique libanaise, arabe et internationale commence à prendre la forme d'un complot" contre le pays.

Une situation aléatoire
Dans son homélie dominicale, le prélat a déploré le fait que les Libanais vivent dans une "situation aléatoire aux niveaux bancaire, économique, commercial et touristique". "Le gouvernement ne peut régler cette situation qu'en rétablissant le système financier, en contrôlant les revenus de l’État à travers la collecte de taxes de tout le monde, dans toutes les régions libanaises, en contrôlant les revenus aéroportuaires, portuaires et frontaliers, en arrêtant la contrebande vers ou depuis le pays et en investissant les propriétés maritimes", a-t-il plaidé.

Lire aussi

Vers une « économie du cash » au Liban : les supermarchés s’apprêtent à limiter les paiements par carte

Mgr Raï a dans ce cadre déploré les restrictions bancaires imposées aux déposants au vu de l'effondrement financier du pays ainsi que la limitation des paiements par carte bancaire. Il a par ailleurs appelé "la Banque du Liban à considérer les frais de scolarité comme étant une priorité" et à autoriser certaines démarches bancaires permettant aux parents de payer les montants qui leurs sont dus. Le patriarche maronite a aussi demandé que les salaires des enseignants, frappés de plein fouet par la crise, soient entièrement versés.

Rapatriement des réfugiés
"Au nom de la neutralité, nous réclamons le rapatriement des réfugiés syriens", a encore plaidé Béchara Raï, notant que cela est "lié à une décision politique libanaise, arabe et internationale". Les réfugiés constituent près de 35% des habitants au Liban. "L'absence de cette décision commence à prendre la forme d'un complot contre l'entité du pays, son unité, son identité et sa sécurité", a-t-il constaté. "Leur cause doit être résolue rapidement, notamment après le déclenchement de la guerre en Ukraine et la résurgence de nouvelles vagues de migrations en Europe et dans le monde", a-t-il estimé. Le chef de l’Église maronite a une nouvelle fois déploré la guerre russo-ukrainienne et appelé à son arrêt. Il s'est dans ce cadre à nouveau prononcé en faveur du principe de neutralité du Liban. "La neutralité du Liban, qui fait partie intégrante de son identité (...) nécessite que l’État soit fort grâce à son armée et ses services de sécurité, afin qu'il puisse imposer sa souveraineté à l'intérieur et à l'extérieur et répondre à toute agression à travers ses propres forces", a-t-il martelé, dans une critique implicite à l'arsenal illégal du Hezbollah, le parti chiite étant le seul à avoir préservé ses armes après la guerre civile.


Le chef de l’Église maronite Béchara Raï a appelé dimanche le gouvernement à "rétablir le système financier" en vue de faire face à une situation "aléatoire aux niveaux bancaire et économique" dont souffrent les Libanais. Il a également plaidé en faveur du rapatriement des réfugiés syriens "au nom de la neutralité du Liban" et estimé que l'absence de prise de cette "décision...

commentaires (7)

Pauvre patriarche . Il n'a rien compris. Il demande a ceux qui ont deliberement detruit le systeme financier de le retablir ? Ce n'est qu'avec leur depart par la force que le pays pourra se redresser.....

Michel Trad

14 h 09, le 14 mars 2022

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • Pauvre patriarche . Il n'a rien compris. Il demande a ceux qui ont deliberement detruit le systeme financier de le retablir ? Ce n'est qu'avec leur depart par la force que le pays pourra se redresser.....

    Michel Trad

    14 h 09, le 14 mars 2022

  • C,EST APPELER ALIBABA A LIVRER A QUI DE DROIT SEMSOM ET SES TRESORS VOLES.

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION.

    13 h 16, le 14 mars 2022

  • Trop tiède !

    Wow

    12 h 43, le 14 mars 2022

  • Les écoles ferment tour à tour faire de moyens et le patriarche exhorte les irresponsables vendus à sauver le pays. Eux qui ont mis des décennies à saccager le pays pièce par pièce ils vont s’exécuter bien sûre. La parole n’a jamais rien couté, par contre si les dignitaires mettaient leur mains à la poche pour aider les écoles et les plus démunis à pouvoir accéder à l’éducation et à maintenir ces écoles ouvertes et opérationnelles, on n’en serait pas là. Sachant que le but de tous ces pourris vendus et de rendre la nouvelle génération inculte et sous leurs bottes. Cela fait fait partie de leur projet de destruction morale, culturelle et économique. A vous de jouer Mgr pour contrer leurs projets, tout le monde sait que vous avez les moyens.

    Sissi zayyat

    12 h 08, le 14 mars 2022

  • Faites quelque chose. Vous pouvez.

    Marie Claude

    07 h 53, le 14 mars 2022

  • La voix de la raison dans un pays où les politiciens sont pratiquement tous vendus à l’étranger.

    Goraieb Nada

    07 h 36, le 14 mars 2022

  • Bien dit mais qui vous écoute…

    Eleni Caridopoulou

    19 h 34, le 13 mars 2022

Retour en haut