Rechercher
Rechercher

Politique - Commentaire

La chute de la maison Hariri

La chute de la maison Hariri

L’ex Premier ministre Saad Hariri, hier, à la Maison du Centre. Mohamed Azakir/Reuters

Il y avait, malgré tout, quelque chose de touchant dans le discours prononcé hier par Saad Hariri. Au-delà de l’annonce, qui ne faisait quasiment plus de doute, de son boycott et de celui son parti des prochaines législatives, les mots de...

Il y avait, malgré tout, quelque chose de touchant dans le discours prononcé hier par Saad Hariri. Au-delà de l’annonce, qui ne faisait quasiment plus de doute, de son boycott et de celui son parti des prochaines législatives, les mots de...

commentaires (17)

Je ne comprends pas, pourquoi comparer Hariri fils à Abdel Nasser?

lEaT

17 h 44, le 26 janvier 2022

Tous les commentaires

Commentaires (17)

  • Je ne comprends pas, pourquoi comparer Hariri fils à Abdel Nasser?

    lEaT

    17 h 44, le 26 janvier 2022

  • Nous ne pouvons rien lui crédité puisqu'il a fait marche arrière a tous les niveaux. S'il avait refusé de céder, dès la première fois, aux desiderata du Hezbollah, le pays ne serait pas arrivé la ou il se trouve aujourd’hui. Le seul mérite qu'il a est d'avoir reconnu son échec et de s’être retiré. Cela dit, il ne peut demander a son courant de ne pas prendre la relève sinon il est clair que c'est une manœuvre pour que tout le monde lui cours après afin qu'il reste et alors poser certaines conditions pour le faire. Désolé mais le peuple n'a pas besoin d'un autre Adel Nasser, nous voyons dans quelle conditions il a laissé l'Egypte qui, a ce jour, ne s'en est jamais remis même après la paix. Nous lui souhaitons quand même bonne chance dans sa nouvelle carrière.

    Pierre Hadjigeorgiou

    13 h 00, le 26 janvier 2022

  • Hariri est le prototype même du centriste, ventre mou, inutile et fini, soutenu par l'OLJ. L'incarnation du chiraquisme et du macronisme, combinazion et cie, dont il ne restera rien, sinon le souvenir des affaires et de la décadence.

    Zahar Nicolas

    10 h 25, le 26 janvier 2022

  • Je salut la décision de l’ex-Premier Ministre. Il a implicitement avoué son échec et et il s’est retiré. Nous devons admirer ce genre de leaders. Alors que malheureusement, nous avons des leaders qui ont piqué dans tout type de caisses, appauvri le peuple et détruit l’image du Liban mais insiste à être coudé à leur siège. Kafka life.

    Georges S.

    15 h 46, le 25 janvier 2022

  • Parler de chute est prématuré, c'est l'histoire et le temps qui nous le diront. Certes personne n'est irréprochable, on peut spéculer et imaginer tous les scénarios ... lui au moins a été cohérent avec ses déclarations, même si je ne l'appréciais pas plus que ça.

    Zeidan

    15 h 31, le 25 janvier 2022

  • M.Saad Hariri a prouvé avec élégance qu’il pouvait être un homme d’état ordinaire si les conditions du pays étaient ordinaires. Des hommes d’état EXTRAORDINAIRES, comme Bachir et Camille? Ils sont rares. Saad hariri est parti. Nous ne pouvons que le regretter. Pas lui personnellement… mais la modération qu’il représente. Presque toues Les rues sunnites étaient sous son contrôle modéré. Une fois parti? Les extrémistes ( ahbaches, islamistes divers…) ils vont essayer de récupérer les ex futurs qui vont se chercher un leader ou une orientation. Aoun et cie peut savourer sa victoire fictive mais comme d’habitude, à force de combattre le « haririsme »… il ( et bassil) a fait échec à la modération et il est l’un des principaux responsables de la future émergence de l’intégrisme sunnite à Beyrouth et ailleurs ( A Dieu ne plaise). Au lieu de s’allier à lui pour combattre les intégristes chiites? Il a combattu la modération et modernisme sunnite en s’alliant aux armées pro-iran basées au liban. Une catastrophe supplémentaire pour le liban à imputer ( entre autres évidemment) aux nombreux échecs de Aoun militaire + politique et ses copains. C’est la défaite de la modération sunnite libanaise à laquelle nous assistons à cause des combats stériles menées par ce parti se disant vouloir défendre les chrétiens !!!!!

    radiosatellite.online

    15 h 12, le 25 janvier 2022

  • Très bon papier. Mais "La Chute de la maison Hariri" vraiment? Un Hariri peut en cacher un autre...

    Marionet

    14 h 55, le 25 janvier 2022

  • ON EN A DES PATRIOTES QUI ONT EU RAISON AVEC UNE VISION CLAIR.....COMME ACHRAF RIFI ET SAMI GEMAYEL. ON DEVRAIT LES INVITER EN PERMANENT SUR MTV. LES NOUVEAUX ARRIVÉS ON LES CONNAIT PAS. LA PORTE S'OUVRE POUR UN PETIT ESPOIR. STOP...J'ARRÊTE DE RÊVER EN COULEURS, J'AI OUBLIÉ QU'IL N'Y AURA PAS DES ÉLECTIONS LIBRES EN PRÉSENCE DU HEZBOLLAH.

    Gebran Eid

    14 h 05, le 25 janvier 2022

  • la seule bonne décision qu'il ait prise durant toutes ces années. si ça pouvait montrer le chemin à TOUS les autres mafieux, voyous et chefs de guerre de tous bords... on peut rêver

    Naji Abiraad

    13 h 25, le 25 janvier 2022

  • SAAD HARIRI EST VENU RICHE DANS LA POLITIQUE ET IL EST PARTI AYANT PRESQUE TOUT PERDU. LES AUTRES, MERCENAIRES ET LEURS PARAVENTS ET TOUS LES AUTRES MAFIEUX SONT VENUS PIEDS NUS ET ONT REMPLI PAS SEULEMENT LEURS POCHES ET CELLES DE LEURS PARENTS ET PROCHES PARTISANS MAIS AUSSI LEURS COMPTES SECRETS ET LEURS OFFSHORES DANS LES PARADIS FINANCIERS DU MONDE. LA BLAGUE ? MAINTENANT QUE HARIRI N,EST PLUS TOUS VONT CHARGER LEURS CORRUPTIONS ET VOLS DES ECONOMIES D,UNE VIE DES GENS ET PROCTICES MAFIEUSES SUR LE DOS DU BAUDET...

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION

    11 h 44, le 25 janvier 2022

  • C’est uniquement dans les moments de grande difficulté qu’on voit les grands hommes. L’Histoire regorge de grands hommes tels que Charles de Gaulle, Winston Churchill ou Bachir Gemayel. Saad Hariri n’a en aucun moment su gérer correctement la situation et a toujours pris les mauvaises décisions. Sa brouille avec les FL en est le parfait exemple. La pseudo révolution d’octobre 2019 demande le départ de tous, ils viennent de marquer leur première victoire avec le départ de Hariri and co.

    Liberté de penser et d’écrire

    11 h 40, le 25 janvier 2022

  • De fait, Mr Hariri a certainement pensé bien faire, il a essayé taht bien que mal de garder un esprit de modération, mais quand, y compris avec les assasins de son père. On oeut appeler de la faiblesse, mais ça réclame aussi un certain courage. Cela étant dit, en face, nosu avons un groupe que cette attitude a encouragé. Et ceci à détrut le Liban aussi surement que les intentions étaient de le préserver. En fin de compte, Saad n'étati aps fait pour ça, et endosser l'habit du père était l'erreur initiale. C'est donc le choix de présenter Saad comme l'héritier de Rafic que était la faute initiale, ce qui a donné des ailes aux Hezb et consorts.

    Bachir Karim

    11 h 18, le 25 janvier 2022

  • Il n’a pas dû se faire trop mal en chutant, vu qu’il volait bien bas depuis un bon moment…

    Gros Gnon

    10 h 35, le 25 janvier 2022

  • ABSTRACTION FAITE DE CE QUE L'ON PENSE DE LUI, LA DECISION DE MR. HARIRI AURA PT'T REUSSI A -FINALEMENT- A DEBARRASSER LE LIBANAIS DE CETTE IDEE POUR LE MOINS ABSURDE, ARCHAIQUE DU "BESOIN" DE SUIVRE UN """ ZAIM""", DE MODERNISER LA PENSEE DU CHOIX DEMOCRATIQUE DU REPRESENTANT PARLEMENTAIRE .

    Gaby SIOUFI

    10 h 11, le 25 janvier 2022

  • On leur demande (à tous !) de se retirer et lui le premier donne l'exemple. On peut juste saluer sa décision.

    Bassam Youssef

    09 h 21, le 25 janvier 2022

  • Dans d’autres circonstances ce retrait de Hariri aurait été honorable. Là il s’accompagne d’une incitation au boycott des prochaines élections, ce qui ne fait qu’inciter à leur report ou leur annulation pure et simple. Les sunnites feront le deuil du haririsme tout comme les chrétiens ont déjà fait le deuil du aounisme. Depuis 2005 dans le camp du 14 mars on n’arrête pas de vouloir chercher des circonstances atténuantes au haririsme, on refuse de voir que ce n’est que l’autre facette du aounisme: plus on s’oppose verbalement à l’axe néo-safavide régime Assad Iran Hezbollah, plus on collabore avec lui en dessous de la table. Le Hezbollah ne doit sa « montée en puissance » qu’au régime syrien, à Aoun et Hariri. Le 7 mai 2008 a été provoqué par la maladresse volontaire du gouvernement Sinioura. Si Sinioura Hariri et leur parti bleu avaient dès le départ pris leur courage à deux mains et dit au Hezbollah: vous voulez gouverner avec nous alors faites comme tout le monde remettez vos armes sous le contrôle de l’état, même ses propres partisans n’auraient pas été motivés pour faire la guerre pour garder leurs armes. Au lieu de cela Hariri et Sinioura ont dit au Hezbollah: s’il vous plaît couvrez notre clientélisme, notre économie rentière pourrie à la base, et nous ne ferons rien contre vos armes dans la pratique, juste des déclarations tonitruantes pour nous couvrir auprès de notre rue et pour votre rue se sentant braquée continue à vous suivre.

    Citoyen libanais

    08 h 29, le 25 janvier 2022

  • Vous faites rire L’OLJ … lui au moins se retire… lui démissionne … mais vous pensez que se sont les petits nouveaux qui seront député qui pourront faire face à l’éléphant ?!? Mais je rêve ou vous êtes entrain de faire leur jeu ?! Si vous pouvez oublier lol

    Bery tus

    06 h 41, le 25 janvier 2022

Retour en haut