Rechercher
Rechercher

Sport - WRC / Monte-Carlo

Vainqueur à 47 ans, Loeb défie le temps

Vainqueur hier dimanche de son 80e rallye depuis 2002, Sébastien Loeb (M-Sport Ford) est devenu, après ce 8e succès au Monte-Carlo, le pilote le plus âgé vainqueur en championnat du monde (WRC), à bientôt 48 ans.

Quitte à voyager dans le temps, autant le faire avec style : pigiste de luxe depuis sa semi-retraite et son 9e titre en 2012, Loeb égale le record de huit victoires en Principauté détenu par Sébastien Ogier (Toyota), malheureux 2e du rallye, à 10,5 secondes, après une crevaison hier alors qu’il menait confortablement. Il ne veut pas vraiment entendre parler d’âge, mais Loeb s’offre un autre record : à 47 ans, 10 mois et 28 jours hier, il dépasse au panthéon de l’expérience Björn Waldegard, victorieux en 1990 du rallye Safari, au Kenya, à 46 ans et 5 mois. Pilote à la longévité record, Loeb n’avait plus gagné depuis 2018, en Catalogne. Vingt ans séparent désormais sa première victoire en catégorie reine en 2002 (Allemagne) et sa dernière, la 80e pour son 181e départ. Pour ce qui est de l’épreuve monégasque, il l’a gagnée en 2003, 2004, 2005, 2007, 2008, 2012, 2013 et, donc, 2022.

Clin d’œil de l’histoire, Loeb a remporté le premier rallye WRC avec la technologie hybride. Avec un moteur électrique en plus du moteur thermique, les pilotes bénéficiaient ponctuellement d’un surplus de puissance. Le vétéran, qui n’avait pas couru dans la discipline l’an dernier, effectuait son premier rallye avec l’équipe M-Sport. Il a bénéficié d’une nouvelle Puma très bien née pour tirer le meilleur de cette nouvelle technologie, malgré moins de jours d’essais que les autres pilotes et après avoir fini 2e du Dakar (1er-14 janvier). Loeb est revenu avec une nouvelle copilote, Isabelle Galmiche, débutante au plus haut niveau. C’est la première copilote femme victorieuse en WRC depuis Fabrizia Pons en 1997.

L’issue de ce 90e Monte-Carlo est en revanche cruelle pour Ogier. L’octuple champion du monde, également pigiste de luxe cette saison, était confortablement en tête (24,6 secondes) quand il a subi une crevaison au pneu avant-gauche dans l’avant-dernière spéciale, perdant 34,1 secondes. Dans la dernière spéciale, entre Briançonnet et Entrevaux (Alpes-Maritimes), voulant refaire son retard, il a pris une pénalité de 10 secondes pour un faux-départ. C’en était fini.

Derrière, Craig Breen (M-Sport Ford) est 3e du rallye, suivi par Kalle Rovanperä (Toyota) et Gus Greensmith (M-Sport Ford). Seul rescapé de Hyundai, en grande difficulté pour ces débuts de l’ère hybride, Thierry Neuville est 6e.

Source : AFP


Vainqueur hier dimanche de son 80e rallye depuis 2002, Sébastien Loeb (M-Sport Ford) est devenu, après ce 8e succès au Monte-Carlo, le pilote le plus âgé vainqueur en championnat du monde (WRC), à bientôt 48 ans.
Quitte à voyager dans le temps, autant le faire avec style : pigiste de luxe depuis sa semi-retraite et son 9e titre en 2012, Loeb égale le record de huit victoires en...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut