Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Crise au Liban

Baisse prochaine des prix des denrées alimentaires "si le taux de change se stabilise"


Baisse prochaine des prix des denrées alimentaires

Des clientes faisant leurs courses dans un supermarché à Beyrouth, le 8 septembre 2021. Photo REUTERS/Mohamed Azakir/File Photo

Le président du syndicat des importateurs de produits alimentaires, Hani Bohsali, a affirmé samedi que les prix des denrées alimentaires "diminueront d'ici jeudi si le taux de change livre/dollar se stabilise ou s'il continue de baisser", la livre libanaise, très volatile depuis le début de l'année, ayant commencé à se redresser sur le marché parallèle.

La monnaie nationale, qui a battu plusieurs records à la baisse au cours des deux premières semaines de l'année, a repris quelques couleurs depuis jeudi. Selon la plateforme lirarate, elle s'échangeait à 26.650 LL à l'achat et 26.550 LL à la vente samedi à 13h contre le dollar, après avoir frôlé la barre des 34.000 LL mardi dernier, alors que son taux officiel demeure fixé à 1507,5 LL. Ce taux, déconnecté des réalités, a contribué à plonger plus de 74% des Libanais sous le seuil de pauvreté et quasiment anéanti leur pouvoir d'achat, le salaire minimum étant toujours fixé à 675.000 livres, soit à quelque 25 dollars, dans un Liban en plein effondrement économique et financier.

"Le syndicat présentera au début de la semaine prochaine une nouvelle liste des prix des produits alimentaires", a indiqué M. Bohsali au site arabophone el-Nashra, assurant que "les prix diminueront d'ici jeudi si le taux de change livre/dollar se stabilise ou s'il continue de baisser". Le syndicaliste a noté qu'il "existe 22.000 points de vente à travers le territoire libanais et qu'il est difficile de contrôler les prix dans tous les commercés et supermarchés", assurant que cela relève de "la responsabilité de l'Etat et de parties concernées par la supervision".

Vendredi, le ministre de l'Economie, Amine Salam, avait annoncé avoir "demandé aux syndicats des importateurs et des supermarchés de diminuer les prix des denrées alimentaires suite à la baisse du taux de change". Il a toutefois souligné ne pas avoir les prérogatives nécessaires pour "jeter en prison les commerçants avides", sans quoi "il l'aurait fait sans attendre", appelant la justice à sévir durement contre les contrevenants.

Le président de l'Association des consommateurs, Zouheir Berro, a pour sa part estimé samedi que "les importateurs contrôlent le marché et leur marge de profit est très élevée", déplorant que "le peuple libanais en soit la victime". Selon lui, établir des procès-verbaux à Ceux qui ne respectent pas la tarification ou qui manipulent les prix ne suffit pas pour résoudre le problème, "Il faut un arrêt strict des monopoles".



Le président du syndicat des importateurs de produits alimentaires, Hani Bohsali, a affirmé samedi que les prix des denrées alimentaires "diminueront d'ici jeudi si le taux de change livre/dollar se stabilise ou s'il continue de baisser", la livre libanaise, très volatile depuis le début de l'année, ayant commencé à se redresser sur le marché parallèle.La monnaie nationale, qui a battu...