Rechercher
Rechercher

Monde - Grand angle

Comment le « sujet islam » s’est imposé au cœur du débat français

L’identité est l’un des thèmes phares de la présidentielle française. S’il est d’abord porté par le candidat Éric Zemmour, il imprègne en fait toute la campagne. Au cœur du débat, la place de l’islam dans la République et l’échec du modèle assimilationniste français.

Comment le « sujet islam » s’est imposé au cœur du débat français

Une manifestation "Je suis Charlie", à Strasbourd, le 11 janvier 2015. Photo Claude Truong-Ngoc / Wikimedia Commons

Joseph Mouradour est un « libre-penseur », de ceux qui se vantent de parler franchement, sans se soucier de froisser autrui. L’Église, le pape, le curé – et même le croyant ordinaire – sont ses cibles privilégiées. « Il était...

Joseph Mouradour est un « libre-penseur », de ceux qui se vantent de parler franchement, sans se soucier de froisser autrui. L’Église, le pape, le curé – et même le croyant ordinaire – sont ses cibles privilégiées. « Il était...

commentaires (14)

De Gaulle a trahi les Français d'Algérie pour éviter l'islamisation de la France métropolitaine. Il voyait déjà le grand désastre dans une France qui abandonnant sa vraie foi catholique, qui est sa raison d'être, sa Religion et son âme allait laissé un grand vide favorable aux islamismes, comme à toutes les autres hérésies et totalitarismes. Et Malraux de rajouter le 3 juin 56:" ...la violence de la poussée islamique, sous estimée par la plupart de nos contemporains, est comparable au début du communisme du temps de Lénine...(nous sommes aujourd'hui dans une autre étape)...des formes variées de dictature musulmane vont s'établir successivement dans le monde arabe...Ils préfèreront garder leur misère à l'intérieur de leur communauté musulmane. Nous avons deux une conception trop occidentale. Aux bienfaits que nous prétendons leur apporter ils préfèreront l'avenir de leur race..." Cf "Le SURSAUT" p 153 de Giesbert. Les mahomettants sont encore minoritaires en France, mais sont majoritaire dans nos prisons, et la source de très nombreux maux, mais ni de tous, ni des origines. Les origines de tous ces maux c'est la République et sa laïcité. C'est seulement lorsqu'ils modifient leurs prénoms, et embrassent la religion des Français qu'ils parviennent à s'assimiler réellement, car ils ont divorcé de leurs archaïsmes. Pour se prémunir de l'islamisme comme du reste, les Français doivent retrouver leur Religion, car la nature n'aime pas le vide.

Zahar Nicolas / CONSEILS & GESTION SARL.

17 h 02, le 13 janvier 2022

Tous les commentaires

Commentaires (14)

  • De Gaulle a trahi les Français d'Algérie pour éviter l'islamisation de la France métropolitaine. Il voyait déjà le grand désastre dans une France qui abandonnant sa vraie foi catholique, qui est sa raison d'être, sa Religion et son âme allait laissé un grand vide favorable aux islamismes, comme à toutes les autres hérésies et totalitarismes. Et Malraux de rajouter le 3 juin 56:" ...la violence de la poussée islamique, sous estimée par la plupart de nos contemporains, est comparable au début du communisme du temps de Lénine...(nous sommes aujourd'hui dans une autre étape)...des formes variées de dictature musulmane vont s'établir successivement dans le monde arabe...Ils préfèreront garder leur misère à l'intérieur de leur communauté musulmane. Nous avons deux une conception trop occidentale. Aux bienfaits que nous prétendons leur apporter ils préfèreront l'avenir de leur race..." Cf "Le SURSAUT" p 153 de Giesbert. Les mahomettants sont encore minoritaires en France, mais sont majoritaire dans nos prisons, et la source de très nombreux maux, mais ni de tous, ni des origines. Les origines de tous ces maux c'est la République et sa laïcité. C'est seulement lorsqu'ils modifient leurs prénoms, et embrassent la religion des Français qu'ils parviennent à s'assimiler réellement, car ils ont divorcé de leurs archaïsmes. Pour se prémunir de l'islamisme comme du reste, les Français doivent retrouver leur Religion, car la nature n'aime pas le vide.

    Zahar Nicolas / CONSEILS & GESTION SARL.

    17 h 02, le 13 janvier 2022

  • Les Musulmans en France sont plus minoritaires que les Chrétiens au Liban et pourtant ils cherchent à parler plus fort que nous . Les Français sont majoritairement blancs , catholiques et hétérosexuels monogames . La guerre n'effraie plus un grand nombre de Français !

    yves gautron

    21 h 20, le 12 janvier 2022

  • Article bien ficeler sauf pour la conclusion … on oppose pas une identité civile à leur ne identité religieuse

    Bery tus

    14 h 26, le 12 janvier 2022

  • La communauté de souvenirs, des relations et d'intérêt était déjà le critère essentiel des communards de Paris en 1871. On peut lire dans leur manifeste du 27 mars 1871 ce qui suit: Pour assurer le développement économique le plus large, l’indépendance et la sécurité nationale et territoriale, elle peut et doit s’associer, c’est-à-dire se fédérer avec les autres communes ou association de communes qui composent la nation. Elle a, pour la décider, les affinités de race, le langage, la situation géographique, la communauté de souvenirs, de relation et d’intérêts. L’autonomie de la commune garantit au citoyen la liberté, l’ordre à la cité, et la fédération de toutes les communes augmente, par la réciprocité, la force, la richesse, les débouchés et les ressources de chacune d’elles, en la faisant profiter des efforts de toutes. C’est cette idée communale poursuivie depuis le XIIème siècle, affirmée par la morale, le droit et la science, qui vient de triompher le 18 mars 1871. Elle implique, comme force politique, la République, seule compatible avec la liberté et la souveraineté populaire.

    Moussalli Georges

    12 h 49, le 12 janvier 2022

  • Je ne trouve pas que « la crise identitaire » soit le principal souci en france. C’est l’obsession de Zemmour, oui. Chassé ou ayant fui l’algerie, il garde en lui cette obsession ( voire haine) du musulman. Tout en vivant dans le passé. Il n’existe de différence organiques / majeures entre les religions juives, chrétiennes et musulmanes que chez les intégristes de ces religions. Cependant les gens intelligents et ouverts peuvent s’adapter et vivre en harmonie. Lorsque les organisations islamistes font du prosélytisme… oui il est évident qu’il y aura des soucis. Lorsque les catholiques intégristes se prennent pour le centre des religions et vivent encore avec une mentalité caduque estimant que la France doit être « la fille aînée de l’église » .. oui il y aura des soucis entre communautés surtout que linguistiquement déjà, un mur est déjà érigé entre elles. Pour dire que la crise identitaire n’existe que dans les esprits tordus de tous les intégristes chrétiens et musulmans. Sinon, les gens vivant leur vie actuelle et non dans le passé… ceux là n’ont aucun souci ou complexe de foulard ou de viande halal ou non. Pourquoi les français juifs n’ont aucun souci /sont intégrés? Déjà ils sont français D’ORIGINE. Ils parlent français ( l’hébreu s’ils le connaissent ? C’est pour la prière) Du coup, la KIPA ne dérange personne. Ils ne cherchent pas à recruter et convertir les autres. Plutôt le contraire. Reste les intégristes catholiques , si antisemites? Ils créeront problèmes

    radiosatellite.online

    12 h 00, le 12 janvier 2022

  • Lorsque l'on découvre le Coran, les Hadiths et les sirahs, on comprend mieux pourquoi l'islam est absolument incompatible avec le Christianisme et à fortiori avec la France. Même si la Vierge Marie et Jésus ( en tant que Messie mais pas en tant que Christ) est davantage cité que Mohammed lui-même dans le Coran, il n'en demeure pas moins que les Chrétiens et les Juifs doivent se convertir, ou bien payer la dîme et se "soumettre" ou bien être tué, et c'est pire encore pour les autres, sourate 9-29. D'ailleurs ne juge t on pas un arbre à ses fruits ? Quels sont ceux de l'islam ? Quels sont ceux d'ailleurs qui ne soient pas du Christ ?

    Zahar Nicolas / CONSEILS & GESTION SARL.

    11 h 01, le 12 janvier 2022

  • AUCUN MUSULMAN NE SE SENT FRANCAIS. IL EST TOUT D,ABORD MUSULMAN PUIS TUNISIEN, ALGERIEN, MAROCAIN, TURC ETC... ET ENFIN FRANCAIS PAR INTERET.

    PRET A SOUTENIR L,OLJ SANS L,HUMILIANTE CENSURE.

    10 h 24, le 12 janvier 2022

  • Article de très haute qualité, comme le précédent. Merci de nouveau.

    michel gribinski

    09 h 52, le 12 janvier 2022

  • Analyse pertinente et bien fouillée. Bravo et merci !

    Alexsam

    09 h 38, le 12 janvier 2022

  • Seul le Christ est Vérité, chemin et vie. Deux vérités sont deux mensonges. La Vérité est par principe Une, intemporelle et universelle. Lui seul est Fils de Dieu, et après Lui, ni prophète, ni Messie. Il est le seul à pouvoir tous nous unir, mais pour cela nous devons tous nous convertir. Le christianisme est à la source, de la Civilisation, sous ses meilleurs aspects ; il est moins un marqueur d'identité, que le chemin ici-bas pour préparer la vie éternelle. Et la France en est sa fille aînée, non la République anti française. Pour que vive la France éternelle, catholique et royale, à bas la République.

    Zahar Nicolas / CONSEILS & GESTION SARL.

    09 h 37, le 12 janvier 2022

  • Analyse pertinente et bien fouillée ! Bravo et merci.

    Alexsam

    09 h 35, le 12 janvier 2022

  • Bonne analyse avec des données concrètes et des pistes de réflexion. Toutefois la question identitaire est déjà définie de manière objective depuis Herodote, le père de l'Histoire (500 avant Jésus Christ, avant l'émergence du christianisme, de l'islam,des langues arabe, française ou anglaise ...)il s'agit de "la langue, de la race, de la religion et des moeurs "ce sont des éléments structurants de l'identité qu'il faudrait envisager de manière combinée et non séparée pour faire prévaloir la volonté de s'unir sur celle de se diviser. Le compromis culturel est incontournable tant autant États-Unis (linguistique ou racial)que chez les Kurdes, les Catalans ,les Corses,les Anglais ,les Français, en Chine (ouïgours)et bien sûr au Liban où on a pu assister au mouvement transcommunautaire de 2005 puis du 17 October 2019 pour retomber dans le discours identitaire et idéologique du confessionnalisme défendu de manière ostentatoire par le Hezbollah (parti de dieu)et par tous les autres chefs communautaires qui profitent du système...la question est donc comment ne pas transformer l'identité culturelle structurelle en ideologie politique (absolutiste et radicale)...le seul moyen c'est de la replacer dans un cadre de négociation globale pour la relativiser sinon tentative de nationalisme paranoiaque ou de guerre civile schizophrénique...Nous faisons tous partie d'une même humanité mais nous devons hélas nous construire selon des paramètres d'anthropologie politique déjà définis...

    rizk bahjat

    09 h 21, le 12 janvier 2022

  • Une femme (également une société) qui impose le port du voile présume que les hommes en général son intellectuellement subordonnés aux femmes. Puisque elles supposent que les hommes n’ont pas la capacités de respecter une femme non voilée, du coup une mèche de cheveux leurs fait perdre tous rationnels! C’est donc les hommes qui devraient soit ce couvrir eux aussi; soit s’immobiliser contre le hijab par simple raison d’égalité!

    Sarkis Dina

    09 h 18, le 12 janvier 2022

  • Très bon article. Merci pour ce grand angle !

    CHAHINE Omaya

    07 h 02, le 12 janvier 2022

Retour en haut