Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Climat

Réchauffement record sur les sept dernières années

Les sept années de 2015 à 2021 ont été de façon « nette » les plus chaudes jamais enregistrées, confirmant l’avancée du réchauffement climatique avec des concentrations record de gaz à effet de serre, a annoncé hier le service européen Copernicus d’observation de la Terre. Si 2021 n’a été « que » la cinquième plus chaude jamais enregistrée, elle a subi les effets dévastateurs du changement climatique : canicules exceptionnelles et meurtrières en Amérique du Nord et en Europe du Sud, incendies ravageurs au Canada ou en Sibérie, vague de froid spectaculaire dans le centre des États-Unis ou précipitations extrêmes en Chine et en Europe de l’Ouest. Malgré un niveau tiré à la baisse par le phénomène météo la Niña, 2021 a tout de même enregistré selon Copernicus une température moyenne supérieure de 1,1° C à 1,2° C par rapport à l’ère préindustrielle (1850-1900), comparaison de référence pour mesurer le réchauffement causé par les émissions de gaz à effet de serre issues de l’activité humaine. L’objectif de l’accord de Paris de 2015, contenir le réchauffement « nettement » sous +2° C et si possible à +1,5° C, est donc toujours aussi dangereusement proche. En moyenne annuelle, 2021 se classe très légèrement devant 2015 et 2018, l’année 2016 restant la plus chaude.


Les sept années de 2015 à 2021 ont été de façon « nette » les plus chaudes jamais enregistrées, confirmant l’avancée du réchauffement climatique avec des concentrations record de gaz à effet de serre, a annoncé hier le service européen Copernicus d’observation de la Terre. Si 2021 n’a été « que » la cinquième plus chaude jamais enregistrée, elle a...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut