Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Iran

Le personnel du système judiciaire menacé de sanctions

Le procureur général iranien a menacé hier de poursuites pénales le personnel judiciaire qui continuerait à manifester pour obtenir une augmentation de salaire. « Les collègues doivent mettre fin à certaines actions qui ouvrent la voie aux abus aux ennemis de la République islamique d’Iran », a déclaré Mohammad Jafar Montazeri dans un communiqué publié sur Mizan Online, l’agence d’information de la justice iranienne. Les « actions illégales » et « inappropriées » vont « à l’encontre des normes de la charia et sont susceptibles de poursuite légale », a-t-il averti. Le personnel du puissant système judiciaire a manifesté samedi et dimanche dans la plupart des villes iraniennes après que le gouvernement a refusé de les augmenter. Le président Ebrahim Raïssi, élu en juin 2021, avait proposé une revalorisation des salaires du personnel de la justice vers la fin de son mandat comme chef du pouvoir judiciaire, mais le gouvernement qu’il dirige à présent a changé d’avis. Lors de ces manifestations, inhabituelles dans le secteur judiciaire, les employés arboraient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « Les fonctionnaires de justice ne peuvent pas subvenir à leurs besoins » ou « L’hypocrisie du gouvernement et du Parlement est apparue au grand jour. »


Le procureur général iranien a menacé hier de poursuites pénales le personnel judiciaire qui continuerait à manifester pour obtenir une augmentation de salaire. « Les collègues doivent mettre fin à certaines actions qui ouvrent la voie aux abus aux ennemis de la République islamique d’Iran », a déclaré Mohammad Jafar Montazeri dans un communiqué publié sur Mizan Online,...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut