Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Explosion à Bourj el-Chemali : Geagea réclame une "version officielle"

Explosion à Bourj el-Chemali : Geagea réclame une

Un milicien palestinien dans une rue du camp de réfugiés de Bourj el-Chemali, près de Tyr, où une explosion meurtrière a eu lieu vendredi soir. Photo Mahmoud ZAYYAT / AFP

Le leader chrétien et chef des Forces libanaises Samir Geagea a demandé la version officielle des autorités libanaises concernant l'explosion meurtrière qui avait eu lieu vendredi soir dans le camp de réfugiés palestiniens de Bourj el-Chemali, près de Tyr (Liban-Sud), et qui reste entourée de flou 48h après le drame.

Au moins un combattant affilié au mouvement islamiste palestinien Hamas a été tué dans cette déflagration, et plus d'une dizaine de personnes ont souffert d'asphyxie. Selon l'Agence nationale d'information (Ani, officielle), l'explosion s'est produite "dans un entrepôt de munitions appartenant à un groupe armé" dans le camp. Une source militaire libanaise a elle aussi confirmé à l'AFP que l'explosion est survenue dans un dépôt d'armes et de munitions du mouvement islamiste palestinien Hamas, près d'une mosquée du camp. Toutefois, l'organisation a démenti cette version, affirmant que la déflagration a eu lieu à cause d'un faux contact électrique à l'intérieur d'un entrepôt "contenant des bonbonnes de gaz et d'oxygène, ainsi que des détergents et désinfectants utilisés dans la lutte contre le coronavirus". Une enquête a été ouverte par la justice libanaise afin de définir les causes exactes de cet incident.

"Nous voulons la version officielle et complète de l'explosion qui s'est produite avant-hier, dans le camp de Bourj el-Chemali à Tyr, afin que l'on puisse agir en conséquence", a tweeté M. Geagea.

Le Liban accueille des dizaines de milliers de réfugiés palestiniens, pour la plupart dans les 12 camps du pays, depuis la première guerre israélo-arabe de 1948. En vertu d'un accord conclu en 1969 au Caire, l'armée libanaise ne pénètre pas dans ces camps, qui subissent parfois des attaques, et où la sécurité est assurée par des factions palestiniennes lourdement armées qui se battent souvent entre elles, alors que des assassinats sont signalés.



Le leader chrétien et chef des Forces libanaises Samir Geagea a demandé la version officielle des autorités libanaises concernant l'explosion meurtrière qui avait eu lieu vendredi soir dans le camp de réfugiés palestiniens de Bourj el-Chemali, près de Tyr (Liban-Sud), et qui reste entourée de flou 48h après le drame.Au moins un combattant affilié au mouvement islamiste palestinien...