Rechercher
Rechercher

Lifestyle - This is America

Qui est donc Betty Crocker, apparue il y a cent ans ?

Les centenaires ont le vent en poupe aux États-unis. Le mois dernier, Iris Apfel, la fashionista des fashionistas, soufflait ses cent bougies et amorçait une nouvelle carrière de styliste. Aujourd’hui, c’est Betty Crocker, icône des cuisines américaines, qui célèbre ses 100 ans.

Qui est donc Betty Crocker, apparue il y a cent ans ?

Les métamorphoses de Betty Crocker, 1936-1996. Montage de photos tirées du site officiel Betty Crocker

Il y a cent ans apparaissait pour la première fois le nom de Betty Crocker, devenue très vite une référence dans la pâtisserie américaine facile à préparer chez soi. La femme américaine parfaite, mais surtout un label à succès… Car ce visage doux et souriant, qui évolue officiellement sur les étiquettes depuis 1936, n’existe pas, et pour cause : Betty Crocker est née de l’imagination des collaborateurs de la firme Washburn-Crosby Company, pour personnaliser les réponses aux nombreuses questions des consommateurs sur la manière de réussir des gâteaux réalisés avec leur farine Gold Medal Flour. Qui mieux qu’une femme pour le faire, car la clientèle, majoritairement féminine, ferait, pensaient-ils, pleinement confiance aux conseils d’une des leurs ? Puis il a fallu lui trouver un nom. « Pour le choix du prénom, explique le site officiel de la marque, nous sommes tombés d’accord à l’unanimité sur le prénom de Betty parce qu’il semblait très américain, amical et familier. » Son nom de famille sera celui du fondateur de la compagnie, William Crocker. Pour la rendre encore plus réaliste, il fallait que les réponses qu’elle enverrait au public portent sa signature. Pour cela, ils ont fait appel à quelques employées afin qu’elles s’essaient à l’exercice, et ont fini par en choisir une qui leur semblait correspondre à l’image désirée, et qui est encore utilisée sur les emballages aujourd’hui. Il faudra encore attendre 15 ans, en 1936, pour que cette icône des fourneaux soit dotée d’un visage. Conçu d’après un amalgame de visages de fonctionnaires de l’État, Betty Crocker prendra l’allure d’une femme brune d’une trentaine d’années au brushing impeccable, très politiquement correcte, le visage serein et rassurant, vêtue d’une veste rouge. Son look évoluera plusieurs fois durant toutes ces années, mais elle sera toujours représentée à travers un portrait peint, inspiré des traits de différentes femmes américaines bien réelles.


Dernier ouvrage paru en 2021.

Une déferlante culturelle et une personnalité médiatique

Une fois son apparence réglée, Betty Crocker a été chargée d’une multitude de lancements et de promotions de produits, autant de tâches dans lesquelles elle a excellé et qui ont permis d’augmenter sensiblement les revenus et la réputation de la compagnie. Définissant cette égérie fictive, Elizabeth A. Blake, adjointe à la chaire de langue anglaise à l’université Clark, explique que « Betty est devenue une déferlante culturelle et une personnalité médiatique avec une émission radio,The Betty Crocker Cooking School of the Air, et l’auteure de nombreux ouvrages culinaires portant sa signature ». Selon un numéro du magazine Fortune publié en avril 1945, Betty était la deuxième femme la plus appréciée des États-Unis, derrière la First Lady Eleanor Roosevelt, d’où le surnom d’« America’s First Lady of food  » ! À travers les années, elle n’a pas connu de répit. Même durant les périodes difficiles qu’il a traversées, le pays de l’Oncle Sam a fait appel à elle. Lors de la grande dépression, elle a créé et distribué gratuitement des livrets qui offraient des conseils pour cuisiner à moindre prix. En 1945, à la demande de l’Office of War Information, elle a animé une émission de radio intitulée Our Nation’s Rations, pour apprendre à faire du pain à domicile et à tirer le meilleur parti des aliments rationnés pendant la Seconde Guerre mondiale. En 1956, elle a même présenté, à l’intention des cuisiniers non voyants, des instructions de cuisine vocales intitulés Talking Recipes. Un astucieux détournement de la méthode Braille.


Galerie des portraits de Betty Crocker. Photo tirée du site officiel Betty Crocker

Son cheval de bataille, les « cake mixes »

Mais l’innovation dans laquelle Betty Croker a particulièrement brillé aura été l’association de son nom aux cake mixes. Un mélange pré-préparé d’ingrédients mis en poudre puis vendu en boîte et auquel il faut juste ajouter de l’eau et des œufs pour obtenir, en un tour de main, les gâteaux les plus recherchés. Tout y est passé, du cheese cake au red velvet cake en passant par le sponge cake, le devil cake, le coffee cake, le ginger cake, le chiffon cake, etc., ou encore des brownies et cookies aux saveurs infinies. Le tout portant la spécification super moist, c’est-à-dire moelleux. Ce vite fait bien fait, assorti de la signature de l’iconique Betty Crocker, a séduit et traversé le temps. Jusqu’à présent, ses produits occupent les étagères des supermarchés du monde entier. Pour fêter son centenaire, un concours de recettes a été lancé, sous l’appellation #CallMeBettyCrocker. Il y est demandé aux aficionados de la marque, amateurs ou professionnels, de proposer une recette de pâtisserie qui inclue au moins un produit de la marque, puis de la soumettre à l’adresse en ligne www.callmebettycrocker.com. Les quelques happy few gagnantes retrouveront leurs recettes et leurs ingrédients dans des boîtes personnalisées comportant leur nom et leur photo, avec un emballage tout à fait similaire à celui vendu avec le logo Betty Crocker. Signe d’un succès qui ne se dément décidément pas, plus de 200 livres de cuisine ont été édités sous le nom de Betty Crocker, dont le premier, le Betty Crocker Picture Cook Book, est paru en 1950. À l’occasion de son centenaire, un ouvrage comportant cent de ses meilleures recettes, intitulé Betty Crocker Best 100: Favorite Recipes From America’s Most Trusted Cook, vient de sortir. « Les femmes ont besoin d’une championne », avait proclamé à l’époque Marjorie Child Husted, le cerveau derrière le personnage de Betty Crocker et économiste auprès de la firme qui l’avait lancée. Et jusqu’à aujourd’hui, le legs de cette femme pleine d’imagination est reconnu sur le site officiel de Betty Crocker : « Aujourd’hui, Betty Crocker est une championne, non seulement des femmes, mais de toutes celles qui ont façonnée son histoire, menées par l’intelligence et la créativité de personnes telles que Husted, auxquelles on doit l’influence croissante des femmes sur la culture américaine. »


Il y a cent ans apparaissait pour la première fois le nom de Betty Crocker, devenue très vite une référence dans la pâtisserie américaine facile à préparer chez soi. La femme américaine parfaite, mais surtout un label à succès… Car ce visage doux et souriant, qui évolue officiellement sur les étiquettes depuis 1936, n’existe pas, et pour cause : Betty Crocker est née de...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut