Rechercher
Rechercher

Sport - WRC / Monza

Ogier pour un 8e titre avant la « préretraite »

Ogier pour un 8e titre avant la « préretraite »

Au rallye de Monza, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia (Toyota Yaris) participent à leur dernière course en WRC. Andreas Solaro/AFP

Un dernier pour la route : le pilote français Sébastien Ogier est en lice pour un huitième titre en championnat du monde des rallyes (WRC), vraisemblablement l’ultime avant sa « préretraite », lors du rallye de Monza, dernière manche de la saison, en Italie. Le scénario est quasiment le même qu’au dénouement de la saison 2020. C’est déjà sur le mythique circuit italien que Sébastien Ogier a remporté son septième titre mondial lors de la dernière manche. Les protagonistes, aussi, sont identiques : seul le pilote britannique Elfyn Evans, son équipier chez Toyota, peut encore le contrarier et s’offrir sa première couronne.

Hier à la mi-journée, au premier jour de la course qui se terminera demain, Sébastien Ogier était en tête du rallye, avec 6 sec 5/10es d’avance sur son rival Elfyn Evans (2e). Ogier a pris les commandes de l’épreuve en remportant la première épreuve spéciale (ES1). Il a également signé le meilleur chrono de la troisième et de la quatrième (arrêtée sans que tous les concurrents l’aient parcourue afin d’apporter une assistance médicale à un spectateur), ne concédant que la deuxième à Evans. Le pilote belge Thierry Neuville (Hyundai) était 3e à 27 sec 2/10es. L’autre pilote français du rallye, Adrien Fourmaux (M-Sport Ford), lui, a été contraint à l’abandon après un accident dans l’ES3. Le rallye de Monza comporte 16 épreuves spéciales (ES) et 253,18 km chronométrés, principalement sur asphalte.

Dans la course au sacre en WRC, les chiffres sont en faveur de Sébastien Ogier, qui a 17 points d’avance sur Elfyn Evans, avec 30 points au maximum encore en jeu. Pour convertir cet avantage, il doit terminer devant son rival ou marquer au moins 13 points. Pour renverser la table, le Gallois, lui, doit en inscrire 18 de plus que son adversaire. Et le titre des constructeurs se joue lui aussi en Italie : Toyota a 47 longueurs d’avance sur Hyundai, avec 52 points au maximum à saisir. À partir de l’an prochain, Ogier ne disputera plus la saison complète, mais quelques manches choisies, sans son copilote historique Julien Ingrassia, qui prendra sa retraite. De plus, Ogier tentera également sa chance en championnat du monde d’endurance auto (WEC), toujours avec Toyota.

Source : AFP


Un dernier pour la route : le pilote français Sébastien Ogier est en lice pour un huitième titre en championnat du monde des rallyes (WRC), vraisemblablement l’ultime avant sa « préretraite », lors du rallye de Monza, dernière manche de la saison, en Italie. Le scénario est quasiment le même qu’au dénouement de la saison 2020. C’est déjà sur le mythique circuit...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut