Rechercher
Rechercher

Politique

Hariri met en garde contre la surenchère politique

Le chef du courant du Futur et député de Beyrouth, Saad Hariri, a estimé hier, dans un communiqué, que le premier anniversaire de la double explosion au port de Beyrouth, devrait être « une occasion pour manifester une solidarité avec les proches des victimes et non pour faire de la surenchère politique ».

« Le séisme qui a secoué Beyrouth ne devrait pas constituer une plateforme pour faire de la surenchère et de la récupération politiques aux dépens des citoyens, afin de noyer la justice dans le populisme pour occulter la vérité ». Il répondait ainsi au chef du CPL, Gebran Bassil, qui avait appelé lundi le président de la Chambre, Nabih Berry, à convoquer le Parlement à une séance le 4 août, consacrée à la levée des immunités parlementaires. « C’est un jour pour libérer la justice des querelles politiques et des procès médiatiques. Ce n’est pas un jour pour lancer les campagnes électorales », a encore affirmé Saad Hariri pour qui l’explosion au port « est un point noir (qui reflète) l’état de déni et de négligence au sein des institutions politiques, économiques, militaires et administratives ». « Il n’y a pas de justice sans demande des comptes, et pas de vérité sans une enquête internationale transparente, ou la suspension de certains articles de la Constitution pour lever toutes les immunités, au plus haut niveau », a encore dit le chef du Futur, dans une claire allusion au chef de l’État qui avait reconnu qu’il était au courant du stockage de certaines matières dangereuses au port de Beyrouth, quelques semaines avant le drame.



Le chef du courant du Futur et député de Beyrouth, Saad Hariri, a estimé hier, dans un communiqué, que le premier anniversaire de la double explosion au port de Beyrouth, devrait être « une occasion pour manifester une solidarité avec les proches des victimes et non pour faire de la surenchère politique ». « Le séisme qui a secoué Beyrouth ne devrait pas constituer...

commentaires (4)

Avez-vous seulement envisager le fait que la meilleure façon de respecter les victimes de ce crime d’état et leurs familles respectives serait simplement de vous taire, tous, sans exception ! La décharge de l’histoire (et de la géographie) vous attends, préparez vos CV.

Ayoub Elie

14 h 10, le 04 août 2021

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Avez-vous seulement envisager le fait que la meilleure façon de respecter les victimes de ce crime d’état et leurs familles respectives serait simplement de vous taire, tous, sans exception ! La décharge de l’histoire (et de la géographie) vous attends, préparez vos CV.

    Ayoub Elie

    14 h 10, le 04 août 2021

  • Ils sont tous pour la levée des immunités, même Aoun. Pourquoi rien ne bouge? Quelle bande d’hypocrites!

    Alexandre Husson

    09 h 10, le 04 août 2021

  • Un autre qui se sent visé et cherche a noyer le poisson dans l'eau. Au moins Aoun a eu les couilles de dire qu'il était au courant de l'existence de l'ammonium mais pas au courant de leur dangerosité. Bête comme il l'est ça pourrais être vrai. Mais tous les autres, du Hezbollah au clan Hariri en passant par ceux de Berri et Joumblatt, veulent se dédouaner a tout pris, alors qu'ils savait tous la présence de cette matière si dangereuse et pourquoi elle était la... Rien n'a changé, ce sont toujours les mêmes qui foutent la merde et qui s'en tirent a bon compte. Il est temps que le peuple mette fin a cette tragédie non plus par une fronde chantante mais une vraie révolution.

    Pierre Hadjigeorgiou

    08 h 38, le 04 août 2021

  • Taisez-vous à présent !

    Wow

    01 h 12, le 04 août 2021

Retour en haut