Rechercher
Rechercher

Politique - Frontière

Interception d'armes passées en Israël depuis le Liban

La police israélienne parle de la "plus importante opération de contrebande d'armes de ces dernières années à la frontière".

Des véhicules blindés de la Finul le long de la frontière entre le Liban et Israël. Photo d'archives AFP / MAHMOUD ZAYYAT

L'armée israélienne a annoncé samedi avoir intercepté une importante cargaison de munitions et d'armes qui étaient passées en contrebande à travers la frontière libanaise vers Israël.

Selon les médias israéliens, citant des sources de sécurité, les armes étaient destinées à être utilisées pour des attaques anti-israéliennes.

L'interception s'est déroulée dans la nuit de vendredi à samedi lorsque les forces de sécurité israéliennes ont "repéré des suspects qui passaient des sacs depuis le Liban vers la zone du village de Ghajar", a indiqué l'armée israélienne dans un communiqué. Elle a fait état de la saisie de "munitions et de 43 armes" et dit examiner "notamment la possibilité que la tentative de contrebande ait reçu l'aide de l'organisation terroriste Hezbollah".

La police a précisé de son côté dans un communiqué que le montant de la cargaison s'élevait à 2,7 millions de shekels (près de 700.000 euros), parlant de la "plus importante opération de contrebande d'armes de ces dernières années à la frontière avec le Liban".

Israël est techniquement en guerre avec Le Liban. La ligne de démarcation entre les deux pays est le théâtre d'incidents voire d'affrontements sporadiques. Poids lourd de la vie politique libanaise, le Hezbollah, qui possède un vaste arsenal militaire, est la seule faction libanaise à ne pas avoir rendu les armes au sortir de la guerre civile (1975-1990). Ce mouvement est un protégé de l'Iran, un autre ennemi d'Israël.
En 2006, Israël et le Hezbollah se sont livré une guerre meurtrière de 33 jours.


L'armée israélienne a annoncé samedi avoir intercepté une importante cargaison de munitions et d'armes qui étaient passées en contrebande à travers la frontière libanaise vers Israël.Selon les médias israéliens, citant des sources de sécurité, les armes étaient destinées à être utilisées pour des attaques anti-israéliennes.L'interception s'est déroulée dans la nuit de...

commentaires (1)

Que la tentative de contrebande ait reçu l'aide de l'organisation terroriste Hezbollah est une évidence. Je pense que cela ne vaut même pas la peine de faire une enquête.

Yves Prevost

07 h 22, le 11 juillet 2021

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Que la tentative de contrebande ait reçu l'aide de l'organisation terroriste Hezbollah est une évidence. Je pense que cela ne vaut même pas la peine de faire une enquête.

    Yves Prevost

    07 h 22, le 11 juillet 2021

Retour en haut