Rechercher
Rechercher

Sport

Nazionale vs Three Lions : un classique qui reste à écrire...

L’historique des 27 confrontations (10 victoires italiennes, 8 anglaises, 9 nuls) entre l’Italie et l’Angleterre n’a jamais revêtu un enjeu aussi grand que la finale de l’Euro 2020, ce dimanche, mais quelques joutes sont restées en mémoire, comme le match pour la 3e place du Mondial 1990 et le quart de finale de l’Euro 2012.

– 1990 : le penalty de Schillaci. Match pour la 3e place du Mondial : Italie-Angleterre (2-1), le 7 juillet à Bari. Dépitée par sa défaite aux tirs au but en demi-finale contre l’Argentine de Diego Maradona, l’Italie obtient la médaille de bronze de « son » Mondial, en venant à bout des Anglais. Les trois buts sont inscrits dans les 20 dernières minutes : Roberto Baggio ouvre le score devant une défense apathique, David Platt égalise et Toto Schillaci inscrit le but victorieux sur un penalty qu’il provoque lui-même, à la 86e minute. Le joueur de la Juventus Turin, sélectionné depuis quelques mois à peine, finit meilleur buteur du tournoi (6 buts) et ne marquera qu’une seule autre fois dans son éphémère carrière d’international.

– 1997 : la renaissance de l’Angleterre. Qualification au Mondial 1998 : Italie-Angleterre (0-0), le 11 octobre à Rome. Non qualifiée pour le Mondial 1994, l’Angleterre craint de devoir manquer une deuxième Coupe du monde de suite, car son groupe qualificatif, où la deuxième place ne suffit pas forcément, est corsé, avec l’Italie. D’ailleurs, les Anglais perdent le match aller à Wembley en début d’éliminatoires (1-0). Mais ils font ensuite un sans-faute contre la Moldavie, la Géorgie et la Pologne, au contraire des Italiens. Au Stadio Olimpico de Rome, il suffit ainsi d’un match nul à l’Angleterre pour valider sa qualification pour la Coupe du monde. Les partenaires de Paul Ince et du jeune David Beckham (22 ans) tiennent le coup et iront en France en 1998 (0-0). L’Italie d’Enrico Chiesa, le père de Federico, se qualifiera via les barrages.

– 2012 : la panenka de Pirlo. Quart de finale de l’Euro : Angleterre-Italie (0-0 a.p., 2-4 t.a.b.), le 24 juin à Kiev (Ukraine). Alors que l’Angleterre cherche à atteindre des demi-finales en grande compétition pour la première fois depuis 1996, les hommes de Roy Hodgson peinent à faire trembler l’Italie de Mario Balotelli et Andrea Pirlo. Ce dernier sera l’un des hommes de la séance de tirs au but, qu’il illumine d’une jolie panenka, avant que Gianluigi Buffon ne détourne une tentative d’Ashley Cole. Les Italiens iront jusqu’à la finale où ils seront balayés par l’Espagne (4-0).

– 2014 : le choc avant la désillusion. Match de groupe du Mondial : Angleterre-Italie (1-2), le 14 juin à Manaus (Brésil). Il fait 30 degrés au coup d’envoi à Manaus et le match Angleterre-Italie du jour fait office de choc du groupe D, entre les deux cadors. Antonio Candreva réalise deux passes décisives, pour Claudio Marchisio, puis la tête de Mario Balotelli, ce qui suffit à lancer la Nazionale dans son Mondial 2014 malgré le but de Daniel Sturridge. Mais elle déchantera autant que l’Angleterre quelques jours plus tard : les Azzurri perdent coup sur coup contre le Costa Rica et l’Uruguay, tandis que l’Angleterre ne prend qu’un point contre ces deux adversaires. Les deux favoris de la poule sont piteusement éliminés...

Source : AFP


L’historique des 27 confrontations (10 victoires italiennes, 8 anglaises, 9 nuls) entre l’Italie et l’Angleterre n’a jamais revêtu un enjeu aussi grand que la finale de l’Euro 2020, ce dimanche, mais quelques joutes sont restées en mémoire, comme le match pour la 3e place du Mondial 1990 et le quart de finale de l’Euro 2012.
– 1990 : le penalty de Schillaci. Match pour la...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut