Rechercher
Rechercher

Politique - Célébration

Des responsables libanais rendent hommage aux FSI pour leurs 160 ans

Plusieurs responsables libanais ont salué hier le travail des Forces de sécurité intérieure (FSI), qui célèbrent aujourd’hui les 160 ans de leur fondation.

Le Premier ministre sortant, Hassane Diab, a ainsi rendu hommage aux policiers qui sont le « symbole » de la « sécurité des citoyens, du pays, de la société et de la protection des institutions », et ce « malgré les difficultés rencontrées ». « Vous êtes le pilier essentiel d’un État qui doit être sauvé de la corruption », a-t-il ajouté dans une série de tweets.

De son côté, le ministre sortant de l’Intérieur, Mohammad Fahmi, a exhorté les agents des FSI à « assurer la sécurité ». « Ayez confiance dans le fait que, malgré les crises, vous resterez la première ligne de défense de la nation et de sa sécurité », a-t-il ajouté.

Le Premier ministre désigné, Saad Hariri, a pour sa part rendu hommage aux « sacrifices » de la police consentis dans leur mission de « protection de la stabilité » et de « lutte contre le terrorisme et le crime ». « Nous saluons votre engagement face à vos obligations dans les conditions économiques difficiles que connaît le pays », a-t-il twitté.

« Je salue vos performances », a simplement twitté le chef des Forces libanaises Samir Geagea.

Pour sa part, le député Talal Arslane, chef du Parti démocratique libanais, a estimé que la cohésion des forces de l’ordre en période de grande crise est « essentielle pour la pérennité du Liban ». Il a souhaité aux FSI « davantage de succès dans la préservation de la sécurité et de la stabilité, et de la mise en échec des complots qui menacent le pays ».

La députée Roula Tabch, du bloc du Futur, a apporté tout son soutien « aux FSI qui travaillent avec beaucoup de courage dans des circonstances excessivement délicates ».


Plusieurs responsables libanais ont salué hier le travail des Forces de sécurité intérieure (FSI), qui célèbrent aujourd’hui les 160 ans de leur fondation.
Le Premier ministre sortant, Hassane Diab, a ainsi rendu hommage aux policiers qui sont le « symbole » de la « sécurité des citoyens, du pays, de la société et de la protection des institutions », et ce...

commentaires (1)

Quel FSI? Quel hommage. Maintenant on célèbre les tortionnaires affiliés et on leur rend hommage pour avoir empêché les citoyens d’exprimer leur mal-être et réclamer leurs droits les plus élémentaires à savoir une vie digne et l’arrêt du massacre du pays? Même leur argent a été spolié et ils les empêchent de réclamer leur droit d’en disposer parce que les voleurs ont décidé qu’il leur apparentait être leur envoie leurs sbires pour les tabasser. Assez de provocations.

Sissi zayyat

11 h 14, le 10 juin 2021

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Quel FSI? Quel hommage. Maintenant on célèbre les tortionnaires affiliés et on leur rend hommage pour avoir empêché les citoyens d’exprimer leur mal-être et réclamer leurs droits les plus élémentaires à savoir une vie digne et l’arrêt du massacre du pays? Même leur argent a été spolié et ils les empêchent de réclamer leur droit d’en disposer parce que les voleurs ont décidé qu’il leur apparentait être leur envoie leurs sbires pour les tabasser. Assez de provocations.

    Sissi zayyat

    11 h 14, le 10 juin 2021

Retour en haut