Rechercher
Rechercher

Politique

Contentieux frontalier avec la Syrie : le Liban réclame des documents officiels

Contentieux frontalier avec la Syrie : le Liban réclame des documents officiels

De gauche à droite : les ministres sortant de la Défense, Zeina Acar, des Affaires étrangères, Charbel Wehbé, et de l’Énergie, Raymond Ghajar, réunis hier à Yarzé. Photo envoyée par notre correspondante Hoda Chedid

La ministre sortante de la Défense, Zeina Acar, a tenu hier une réunion consacrée au dossier de la délimitation de la frontière maritime nord, au sujet de laquelle le Liban a un contentieux avec la Syrie. Au cours de cette réunion, qui s’est tenue en présence des ministres concernés par le dossier, « les positions et les constantes du Liban » ont été examinées, peut-on lire dans un communiqué rapporté par notre correspondante Hoda Chedid. Les autorités ont convenu de « la nécessité d’obtenir les documents officiels diffusés dans les médias, afin de baser sur ceux-ci la position libanaise, sans faire de compromis sur les droits du Liban à ses ressources naturelles et à ses eaux territoriales », ont affirmé les ministres sortant de la Défense, Zeina Acar, des Affaires étrangères, Charbel Wehbé, et de l’Énergie, Raymond Ghajar. Ils ont précisé que cela « doit précéder la mise en place d’un mécanisme de communication avec les autorités syriennes pour confirmer la position libanaise, signalée déjà à plusieurs reprises par le pays du Cèdre à la Syrie depuis 2010 », date du dépôt aux Nations unies d’un décret promulgué par le Liban afin de délimiter sa frontière maritime.

En 2014, la Syrie avait fait part aux Nations unies de son désaccord par rapport à la vision libanaise de cette frontière maritime. Entre le tracé libanais et le syrien, 750 kilomètres carrés se chevauchent, ce qui pourrait donner lieu à un conflit juridico-politique entre les deux pays.


La ministre sortante de la Défense, Zeina Acar, a tenu hier une réunion consacrée au dossier de la délimitation de la frontière maritime nord, au sujet de laquelle le Liban a un contentieux avec la Syrie. Au cours de cette réunion, qui s’est tenue en présence des ministres concernés par le dossier, « les positions et les constantes du Liban » ont été examinées, peut-on...

commentaires (3)

Pour le pétrole on se la bouge mais pour les mzéréii chebaa qui risque de nous mettre en guerre avec israel, on somnole et on.laisse la providence s'en occupé... Bizzaaarrrre

Wlek Sanferlou

21 h 01, le 08 avril 2021

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Pour le pétrole on se la bouge mais pour les mzéréii chebaa qui risque de nous mettre en guerre avec israel, on somnole et on.laisse la providence s'en occupé... Bizzaaarrrre

    Wlek Sanferlou

    21 h 01, le 08 avril 2021

  • Je rêve des conflits entre la Syrie et le Liban et entre Israel et le Liban , n'importe quoi....

    Eleni Caridopoulou

    20 h 14, le 08 avril 2021

  • je n'en crois pas mes yeux, attendre cela des journalistes et autres enqueteurs prives ? ..."la nécessité d’obtenir les documents officiels diffusés dans les médias, afin de baser sur ceux-ci la position libanaise..."" mais alors qu'est ce qu'elle fait de ses journees, elle & le ministre des AE ?

    gaby sioufi

    11 h 23, le 08 avril 2021

Retour en haut