Rechercher
Rechercher

Agenda - Hommage

Eddie Moutran, ce n’est qu’un au revoir

Il y a quelques années, j’avais participé à une table ronde qui réunissait plusieurs personnes de l’industrie de la publicité. Un brassage de femmes et d’hommes ; de jeunes et de magnats de la pub de presque toutes les nationalités de la région Europe-Moyen-Orient.

La seule chose que nous avions tous en commun : notre amour indéfectible pour Eddie.

Ce jour-là, Eddie nous avait informés de sa décision de se désister de son rôle de PDG au sein de l’entreprise, mais de continuer de mener à bien sa mission en tant que président exécutif.

Une décision prise après d’innombrables années de service et nourrie par sa volonté de s’adonner à une vie plus familiale aux côtés de sa partenaire aimante Liliane.

Notre mission du jour semblait simple : trouver un cadeau pour marquer l’occasion ; quelque chose qui représenterait notre infinie gratitude et notre admiration pour celui qui avait indéniablement façonné l’industrie de la pub dans la région.

Le défi était pourtant de taille, car que pouvez-vous offrir à un homme qui a érigé un empire à partir de rien et qui, parallèlement, aura réussi à construire une grande famille aimante et prospère ? Un homme dont le mantra « joie de vivre » l’aura accompagné jusqu’à ses derniers moments, et dont chaque aventure était finement cousue de passion et d’expérience…

Après de nombreux débats, nous pensions avoir l’idée parfaite : engager un écrivain anonyme qui aurait pour devoir d’écrire le récit de vie de ce personnage emblématique afin d’immortaliser son parcours extraordinaire.

Quid du livre au moment où je rédige ces quelques lignes ? Eddie nous a montré qu’être un mari, un père et un grand-père dévoué était en soi une tâche formidable et exigeante. Les évènements qui se déroulent à Beyrouth depuis quelque temps n’aidant pas, nous n’y sommes jamais parvenus, et l’idée du livre fut mise en sourdine.

J’ai pleuré en réalisant que je n’avais pas suffisamment insisté pour que ce livre voie le jour.

Je ne savais pas que le temps et la vie jouent rarement en notre faveur.

C’est alors que quelque chose s’est produit depuis l’infâme annonce de sa disparition. Une déferlante d’appels téléphoniques, de messages, de publications sur tous les réseaux sociaux. En somme, des morceaux d’histoires ont commencé à faire surface de manière organique sous forme d’hommages.

Et j’ai réalisé que sans doute Eddie n’avait besoin de personne pour écrire son histoire. Parce qu’il l’a écrite lui-même. À travers chaque rendez-vous, au détour de chaque conversation, à l’occasion de chaque rencontre qu’il a eue. Il a influencé et touché des vies, et a toujours laissé ses interlocuteurs avec un bout d’histoire à saisir et à transmettre.

À mon tour de vous rendre hommage, très cher Eddie, car il est clair pour moi que vous avez déjà écrit le livre le plus authentique, composé d’innombrables chapitres et raconté par tous ceux dont vous avez touché la vie.

Je sais que nous parlerons tous de vous pendant de nombreuses années encore, et aucun livre ne contiendra suffisamment de pages pour honorer votre réussite en tant que professionnel, en tant que mari, père, grand-père et mentor aimant pour les milliers d’esprits au sein de notre industrie.

Vous me manquez.

Élias W. BASSIL


Il y a quelques années, j’avais participé à une table ronde qui réunissait plusieurs personnes de l’industrie de la publicité. Un brassage de femmes et d’hommes ; de jeunes et de magnats de la pub de presque toutes les nationalités de la région Europe-Moyen-Orient.La seule chose que nous avions tous en commun : notre amour indéfectible pour Eddie.Ce jour-là, Eddie nous avait...