Rechercher
Rechercher

Coronavirus au Liban

Sit-in devant le ministère des Affaires sociales

Sit-in devant le ministère des Affaires sociales

Un manifestant muni d'un mégaphone devant le ministère des Affaires sociales à Beyrouth, le 13 janvier 2021. Photo Joao Sousa

Des dizaines de manifestants se sont rassemblés mercredi matin devant le ministère des Affaires sociales à Beyrouth, pour protester contre l'absence de compensations financières de la part des autorités libanaises qui ont décidé de reconfiner totalement le pays à compter de jeudi, rapporte la chaîne locale MTV.

Rassemblés sous le slogan "la faim est plus dangereuse que le coronavirus", les protestataires ont exprimé leur colère et leur inquiétude, réclamant que l'Etat libanais leur prodigue des aides durant ce bouclage complet du pays. Une partie de la population travaille en effet à la journée et se voit privée de son gagne-pain quotidien pendant les dix jours de fermeture. 

Lundi, afin d'enrayer une propagation de la pandémie devenue incontrôlable après les fêtes de fin d'année, le Conseil supérieur de défense a décidé de boucler totalement le pays du 14 janvier à 5h jusqu'au 25 janvier à la même heure. Durant cette période, renouvelable selon l'état de la situation, un couvre-feu total sera instauré, et l’état d'urgence sanitaire décrété. L'objectif de ces mesures est de faire face plus efficacement à la pandémie de coronavirus qui prend des proportions considérables dans un pays profondément en crise, où les hôpitaux sont arrivés à saturation. Quelques exceptions sont prévues pour le personnel de santé, les journalistes, les militaires, des employés du secteur alimentaire et d'autres travailleurs jugés essentiels.

Lundi, la directrice de l'ONG Save the Children, Jennifer Moorehead, affirmait que ce confinement 24H/24 risquait toutefois d'aggraver les souffrances des familles vulnérables si le gouvernement n'offre pas d'assistance. "Les familles vulnérables et leurs enfants seront laissés à eux-mêmes pour faire face à une catastrophe", avait-elle prévenu.


Des dizaines de manifestants se sont rassemblés mercredi matin devant le ministère des Affaires sociales à Beyrouth, pour protester contre l'absence de compensations financières de la part des autorités libanaises qui ont décidé de reconfiner totalement le pays à compter de jeudi, rapporte la chaîne locale MTV.Rassemblés sous le slogan "la faim est plus dangereuse que le coronavirus",...