Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Assassinat de Rafic Hariri

La condamnation de Salim Ayache "reflète l'engagement international à rendre justice", affirme Guterres

La condamnation de Salim Ayache

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres. Photo d’archives AFP

Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a salué la condamnation à la détention à perpétuité prononcée vendredi à l'encontre de Salim Ayache, membre présumé du Hezbollah, pour avoir pris part à l'assassinat en 2005 de l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri. Il a affirmé que cette condamnation "reflète l'engagement de la communauté internationale à rendre justice pour les crimes horribles" commis le 14 février 2005. 

Salim Ayache a été jugé par contumace et il avait été reconnu coupable en août pour son rôle dans l'attentat-suicide qui a tué le milliardaire sunnite et 21 autres personnes. Le prévenu est toujours en fuite, le Hezbollah refusant de le livrer, au même titre que trois autres accusés qui ont finalement été acquittés.

"Le secrétaire général a pris connaissance de la décision du Tribunal spécial pour le Liban (TSL) de condamner Salim Ayache à cinq peines de prison à perpétuité", a indiqué le porte-parole de M. Guterres, Stephane Dujarric, dans un communiqué à la presse. Affirmant sa solidarité avec les victimes de l'attentat du 14 février 2005 et leurs familles, M. Guterres a estimé que la condamnation "reflète l'engagement de la communauté internationale à rendre justice pour ces crimes horribles". Il a aussi appelé la communauté internationale à "continuer de soutenir les poursuites judiciaires indépendantes" encore traitées par le TSL.

Le tribunal se penche actuellement sur l’assassinat de l'ancien secrétaire général du Parti communiste libanais Georges Haoui et des tentatives d’assassinat des anciens ministres Marwan Hamadé et Élias Murr.



Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a salué la condamnation à la détention à perpétuité prononcée vendredi à l'encontre de Salim Ayache, membre présumé du Hezbollah, pour avoir pris part à l'assassinat en 2005 de l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri. Il a affirmé que cette condamnation "reflète l'engagement de la communauté internationale à...