Rechercher
Rechercher

Polémique

Report de l’audience de Ziad Itani devant la justice

Report de l’audience de Ziad Itani devant la justice

Le metteur en scène Ziad Itani. Photo d’archives Marwan Assaf

L’audience prévue hier devant la justice du dramaturge Ziad Itani, convoqué pour diffamation envers la Sécurité de l’État, a été reportée. Cette convocation a été vivement critiquée par M. Itani lui-même et par l’organisation internationale Human Rights Watch.

Ziad Itani avait été accusé à tort en 2017 d’avoir collaboré avec Israël, et incarcéré pendant plusieurs mois, avant d’être innocenté et relâché en mars 2018 : la justice avait établi que des preuves avaient été fabriquées contre lui par l’ancienne directrice du Bureau de lutte contre la cybercriminalité.

Hier, il était convoqué dans le cadre de poursuites lancées à son encontre par deux responsables de la Sécurité de l’État : le dramaturge avait publiquement critiqué la promotion de l’un des officiers, qu’il accuse d’être responsable des tortures qu’il a subies durant son incarcération. Son interrogatoire a été reporté à une date qui n’a pas été précisée, à la demande de son avocat qui souhaite déposer un recours pour vice de forme, et alors que l’accusation ne s’est pas présentée à l’audience.

Dans un communiqué virulent publié dans la matinée, Human Rights Watch a dénoncé « une nouvelle tentative de l’État libanais d’intimider et de réduire au silence des accusations de torture » formulées par une victime de ces exactions. L’ONG regrette l’impunité dont jouissent les autorités face à des accusations de cette nature.


L’audience prévue hier devant la justice du dramaturge Ziad Itani, convoqué pour diffamation envers la Sécurité de l’État, a été reportée. Cette convocation a été vivement critiquée par M. Itani lui-même et par l’organisation internationale Human Rights Watch.

Ziad Itani avait été accusé à tort en 2017 d’avoir collaboré avec Israël, et incarcéré pendant...

commentaires (0)

Commentaires (0)