Rechercher
Rechercher

Lifestyle

Insolite

En Corée du Sud,

des rizières deviennent des œuvres d’art

Vu du ciel, un immense oiseau vole au-dessus des mots « Courage Corée! » en référence à la lutte contre le coronavirus. Cette grue se détache des vastes rizières du sud de la Corée du Sud ensemencées avec différentes variétés de riz pour créer ces œuvres gigantesques. Ces dessins, invisibles depuis le sol, sont le fruit d’un projet mené par des agriculteurs et des enfants près de la ville de Suncheon, à 320 km au sud de Séoul. Une grue et une coccinelle ont été dessinées afin de promouvoir l’agriculture raisonnée, l’utilisation de produits chimiques ayant un effet dévastateur sur les populations d’insectes. Afin de protéger ces œuvres des oiseaux dévoreurs de grains, quelque 500 épouvantails ont été installés, vêtus d’une traditionnelle robe coréenne, connue sous le nom de hanbok. Ce projet a nécessité des mois de préparation, a expliqué Hyun Young-soo, un agriculteur de cette région. « Les élèves des écoles primaires et des collèges, des membres de différentes associations de la région, des commerçants ainsi que bien d’autres y ont pris part depuis le début de l’ensemencement jusqu’à la fin de la récolte. »

Né sans bras et champion de billard

Muhammad Ikram est devenu une petite légende dans le milieu du billard au Pakistan. Né sans bras, il est en mesure de l’emporter face à quiconque à Faisalabad, grande ville de l’est du pays. La précision et la force de ses coups, portés grâce à son menton, impressionnent, après des années de « dur labeur » passées à perfectionner son art, explique-t-il. Né dans une famille pauvre, Muhammad Ikram, comme ses huit autres frères et sœurs, n’a pas été scolarisé et s’est souvent senti isolé. Adolescent, il a commencé à fréquenter une salle de billard puis, pris par le jeu, à s’y entraîner « en secret », raconte-t-il. « Au début, je poussais les boules seul sur une table de billard vide. Progressivement, je me suis amélioré et j’ai commencé à jouer avec d’autres. » Inquiets qu’il ne se blesse, ses parents lui ont longtemps interdit le jeu, avant d’accepter qu’il s’y remette l’an passé. Rapidement, des vidéos le montrant en action se sont multipliées, faisant de Muhammad Ikram une petite célébrité parmi les joueurs de billard pakistanais.


En Corée du Sud,

des rizières deviennent des œuvres d’art

Vu du ciel, un immense oiseau vole au-dessus des mots « Courage Corée! » en référence à la lutte contre le coronavirus. Cette grue se détache des vastes rizières du sud de la Corée du Sud ensemencées avec différentes variétés de riz pour créer ces œuvres gigantesques. Ces...

commentaires (0)

Commentaires (0)