Rechercher
Rechercher

Emigration clandestine

Une dépouille retrouvée au large des côtes du Akkar, réunion sécuritaire à Baabda

Une dépouille retrouvée au large des côtes du Akkar, réunion sécuritaire à Baabda

Une réunion sécuritaire dirigée par le président de la République Michel Aoun (c) en présence du premier ministre sortant Hassane Diab (g), le 24 septembre à Baabda. Twitter/ LBpresidency

Un corps non identifié, peut-être celui d'un migrant clandestin, a été retrouvé jeudi au large des côtes situées entre Arida et Cheikh Zanad dans le Akkar (Nord), à la frontière syrienne, rapporte l'Agence d'information officielle (Ani, officielle), alors qu'au palais présidentiel de Baabda, une réunion sécuritaire se tenait autour de ce dossier.

Selon l'Agence nationale d'information (Ani, officielle), le corps, qui semble avoir passé beaucoup de temps dans l'eau, a été transporté à l'hôpital pour être examiné par un médecin légiste et la police scientifique. Toujours selon l'Ani, un prélèvement ADN devrait être effectué pour déterminer l'identité de cette victime qui pourrait être un migrant clandestin, mais aussi l'un des disparus de la double explosion meurtrière du port de Beyrouth du 4 août dernier.

Ce drame intervient alors que deux nouvelles dépouilles de migrants, celle d'un enfant et d'un homme, ayant tenté de se rendre illégalement à Chypre, ont été retrouvées mardi et mercredi, au large des côtes du Liban-nord également.

Dans ce contexte, une réunion sécuritaire dirigée par le président de la République, Michel Aoun, se tenait au palais de Baabda, jeudi, en présence du Premier ministre démissionnaire Hassane Diab, de la ministre sortante de la Défense, Zeina Acar, du ministre sortant de l'Intérieur, Mohammad Fahmi, et des chefs des services de sécurité. La réunion était axée autour de "l'évaluation de la situation sécuritaire générale, en plus de la circulation des bateaux sur les rives libanaises et des tentatives de transporter des personnes par la mer de manière clandestine", précise la présidence.

Les traversées clandestines en direction de Chypre semblent se multiplier, alors que le Liban connaît depuis plus d'un an la pire crise socioéconomique et financière de son histoire moderne.


Un corps non identifié, peut-être celui d'un migrant clandestin, a été retrouvé jeudi au large des côtes situées entre Arida et Cheikh Zanad dans le Akkar (Nord), à la frontière syrienne, rapporte l'Agence d'information officielle (Ani, officielle), alors qu'au palais présidentiel de Baabda, une réunion sécuritaire se tenait autour de ce dossier.

Selon l'Agence nationale...