Rechercher
Rechercher

Covid-19

Sept décès et 634 nouveaux cas enregistrés mercredi

Le ministre sortant de la Santé organise une réunion pour mettre sur pied un « plan d’urgence » afin de faire face à la propagation du virus en milieu carcéral.


Sept décès et 634 nouveaux cas enregistrés mercredi

Des parents de détenus à Roumieh lors d’une manifestation, mardi, devant le ministère de la Justice à Beyrouth, pour demander l’amnistie générale dans le but d’éviter les infections au Covid-19 à large échelle dans les prisons. Anwar Amro/AFP

Le Liban a enregistré sept décès et 634 nouveaux cas de contamination au coronavirus au cours des dernières 24 heures, selon le bilan du ministère de la Santé publié mercredi. Cette hausse quotidienne du nombre de patients atteints du Covid-19 fait grimper à 26 083 le nombre de cas cumulés depuis l’apparition de la pandémie dans le pays en février, dont 259 décès. Dans les détails, 88 cas ont été détectés dans le caza du Metn, 87 à Baabda, 62 à Beyrouth, 36 à Tripoli et 18 dans le Chouf. Au total, 9 634 patients se sont rétablis, alors que 426 personnes sont encore hospitalisées, dont 120 en soins intensifs.

Face à la propagation, ces derniers jours, du coronavirus dans les prisons du pays, le ministre sortant de la Santé, Hamad Hassan, a organisé une réunion hier au ministère pour mettre en place un « plan d’urgence » dans les établissements pénitenciers. « Cette réunion vise à soutenir les prisonniers aux niveaux sanitaire, psychique et logistique. Ils doivent pouvoir bénéficier d’un suivi médical, légal et judiciaire afin de diminuer la surpopulation carcérale. J’espère que les autorités concernées prendront des décisions audacieuses durant cette période de propagation du virus », a indiqué Hamad Hassan, qui s’exprimait devant plusieurs responsables sécuritaires, ainsi que des représentants de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), de la Croix-Rouge libanaise, du Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR), de Médecins sans frontières et de l’Association des banques du Liban.

« Nous nous sommes entendus sur la nécessité de coopérer pour couvrir les traitements médicaux nécessaires pour l’ensemble des prisonniers, dans le cadre d’un plan d’urgence qui nous permettra d’isoler les cas qui sont peu ou moyennement virulents. Quant aux cas qui présentent des symptômes graves, ils seront placés en quarantaine dans les hôpitaux », a encore dit le ministre.

Propagation du virus dans les prisons

Dans un communiqué publié hier, le centre Restart (pour la réhabilitation des victimes de torture et de violence) a lui aussi mis en garde contre le danger de la propagation du virus dans les établissements carcéraux. « Les autorités font face aujourd’hui à un défi de taille, avec le peu de moyens dont elles disposent, que ce soit en ce qui concerne les lieux consacrés à l’isolement des malades ou les hôpitaux consacrés aux prisonniers infectés », indique le texte. « Nous appelons les ministères de l’Intérieur, de la Santé et de la Justice à déclarer l’état d’urgence sanitaire et à prendre les mesures nécessaires pour faire face à l’urgence sanitaire dans la prison de Roumieh », souligne Restart, qui insiste également sur la nécessité de régler le problème de la surpopulation carcérale.

L’annonce des infections dans les prisons avait provoqué la colère des familles des détenus. Hier soir, des proches de détenus islamistes ont manifesté à Tripoli et coupé la route devant le sérail de la ville, afin de demander une amnistie générale, plusieurs cas de contamination au Covid-19 ayant été confirmés durant le week-end dernier parmi les détenus dans la prison de Roumieh. Un sit-in avait également eu lieu mardi, devant le ministère de la Justice, à Beyrouth, pour le même objectif.


Le Liban a enregistré sept décès et 634 nouveaux cas de contamination au coronavirus au cours des dernières 24 heures, selon le bilan du ministère de la Santé publié mercredi. Cette hausse quotidienne du nombre de patients atteints du Covid-19 fait grimper à 26 083 le nombre de cas cumulés depuis l’apparition de la pandémie dans le pays en février, dont 259 décès. Dans les...

commentaires (1)

C'est curieux presque tout le Liban est infecte sauf le sud ?

Eleni Caridopoulou

17 h 15, le 17 septembre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • C'est curieux presque tout le Liban est infecte sauf le sud ?

    Eleni Caridopoulou

    17 h 15, le 17 septembre 2020