Rechercher
Rechercher

Explosions

Parly à Beyrouth, les avions d'aide continuent à affluer

Parly à Beyrouth, les avions d'aide continuent à affluer

Florence Parly, ministre française des Armées. Photo Ludovic MARIN/AFP

La ministre française des Armées, Florence Parly, est arrivée jeudi à l'aéroport de Beyrouth pour une visite de deux jours, alors que les aides d'urgence internationales continuent d'affluer dans la capitale libanaise, dont plusieurs quartiers ont été dévastés par une gigantesque explosion au port le 4 août dernier, faisant plus de 170 morts et plus de 6.500 blessés selon un bilan encore provisoire.

Mme Parly a été reçue à Beyrouth par son homologue libanaise, la ministre démissionnaire de la Défense, Zeina Acar, ainsi que par l'ambassadeur de France au Liban, Bruno Foucher. Cette visite intervient une semaine après celle du président français Emmanuel Macron.

L'arrivée de Mme Parly à Beyrouth correspond également avec l'arrivée prévue du porte-hélicoptères amphibie Tonnerre qui transporte à son bord une centaine de tonnes d’aide, notamment de la farine, du verre et du ciment offerts par des entreprises françaises ainsi que 75.000 rations de combat. Le navire débarquera 500 hommes de l’armée de terre, des spécialistes de la reconstruction du génie, selon la presse française.

Dans ce contexte d'aide, des avions d'aide médicale et alimentaire venus du Koweït, de la Jordanie, du Qatar, des Emirats arabes unis, d'Algérie, des Pays-Bas et du Brésil ont également atterri dans la journée à Beyrouth.


La ministre française des Armées, Florence Parly, est arrivée jeudi à l'aéroport de Beyrouth pour une visite de deux jours, alors que les aides d'urgence internationales continuent d'affluer dans la capitale libanaise, dont plusieurs quartiers ont été dévastés par une gigantesque explosion au port le 4 août dernier, faisant plus de 170 morts et plus de 6.500 blessés selon un bilan...