Rechercher
Rechercher

Cyclisme

Clap de fin pour Froome chez Ineos

Le Britannique rejoindra en 2021 la formation Israel Start-Up Nation, nouvelle venue en World Tour.

Clap de fin pour Froome chez Ineos

Le coureur britannique Chris Froome, quatre fois vainqueur du Tour de France, va quitter Ineos à la fin de la saison, a annoncé hier l’équipe cycliste britannique. Froome (35 ans) a passé dix ans dans la formation, nommée Sky jusqu’en 2019, dont il a été la principale tête d’affiche. Anne-Christine Poujoulat/AFP

Après 10 années fastes chez Sky, formation devenue Ineos en 2019, Christopher Froome quittera en fin de saison l’équipe britannique qui l’a propulsé au sommet du cyclisme mondial avec, notamment, quatre victoires sur le Tour de France.

Alors que le contrat de Froome arrive à son terme en décembre, Dave Brailsford, le patron d’Ineos, a décidé de ne pas poursuivre l’aventure avec le coureur âgé de 35 ans, son leader durant près d’une décennie. Froome rejoindra l’an prochain la formation Israel Start-Up Nation (ISN), nouvelle venue en World Tour, le plus haut niveau du cyclisme mondial. « L’équipe israélienne et le légendaire champion vont signer le 1er août un contrat long qui verra Froome porter le maillot bleu et blanc d’ISN jusqu’à la fin de son illustre carrière », promet la formation dans un communiqué. Froome y côtoiera notamment le sprinteur allemand Andre Greipel.

L’issue semble logique, tant la concurrence était devenue vive ces dernières années au sein d’une formation souvent décrite comme un rouleau compresseur. En 2018, son coéquipier et compatriote Geraint Thomas lui avait été préféré pour jouer la victoire dans la Grande Boucle, avant l’émergence en 2019 du Colombien Egan Bernal, vainqueur de l’épreuve à 22 ans. « Chris est avec nous depuis le début. C’est un grand champion et nous avons partagé de nombreux moments mémorables, mais je pense que c’est la bonne décision pour l’équipe et pour Chris. Il souhaite logiquement être le leader unique de l’équipe dans la prochaine partie de sa carrière, ce qui n’est pas quelque chose que nous pouvons lui garantir », a clairement expliqué hier Dave Brailsford. La grave blessure et les multiples fractures consécutives à une chute en juin 2019 du natif de Nairobi (Kenya), et les incertitudes entourant sa capacité à retrouver son meilleur niveau ont sans doute accéléré la fin du cycle entamé chez Sky en 2010. Le Britannique n’a certes pas cessé d’évoquer sa motivation pour aller chercher un cinquième Tour de France du 29 août au 19 septembre, mais il aura de nouveau fort à faire cette année avec Bernal et Thomas, pas forcément prêts à lui céder de nouveau le leadership de l’équipe.

Affaire de dopage

« Ce furent dix années phénoménales avec l’équipe. Nous avons accompli beaucoup de choses ensemble et je garderai toujours des souvenirs. J’ai hâte de relever de nouveaux défis passionnants alors que j’entre dans la prochaine phase de ma carrière, mais, en attendant, mon objectif est de remporter un cinquième Tour de France avec l’équipe Ineos », a toutefois réagi Froome après l’annonce de la fin de sa collaboration avec l’équipe.

Fin avril, dans un entretien au quotidien sportif français L’Équipe, il avait aussi fait part de son rêve de gagner « plus de Tours de France que n’importe qui ». Mais en voyant son contrat non renouvelé avec l’équipe la plus puissante du peloton, Froome devra tout de même forcément revoir ses ambitions à la baisse sur le plan sportif à partir de 2021. À 35 ans, ses plus belles années sont derrière lui, après avoir tout raflé sous les couleurs de Sky, puis d’Ineos. Outre ses quatre Tours de France (2013, 2015, 2016 et 2017), Froome s’est également adjugé les deux autres Grands Tours : la Vuelta (Tour d’Espagne), en 2011 puis 2017, et le Giro (Tour d’Italie), en 2018.

Son passage chez Sky restera également marqué par une affaire de dopage. Il est en effet contrôlé positif au salbutamol à l’issue de la 18e étape du Tour d’Espagne en 2017 avant d’être blanchi par l’Union cycliste internationale (UCI), cinq jours à peine avant le départ du Tour de France 2018. Cette affaire, ainsi que les suspicions entourant la domination de l’équipe Sky, contribua largement à brouiller son image, même si Christopher Froome a toujours nié avoir eu recours à des substances prohibées.

Keyvan NARAGHI/AFP


Après 10 années fastes chez Sky, formation devenue Ineos en 2019, Christopher Froome quittera en fin de saison l’équipe britannique qui l’a propulsé au sommet du cyclisme mondial avec, notamment, quatre victoires sur le Tour de France.

Alors que le contrat de Froome arrive à son terme en décembre, Dave Brailsford, le patron d’Ineos, a décidé de ne pas poursuivre...

commentaires (0)

Commentaires (0)