Rechercher
Rechercher

Liban

Arrivée à Beyrouth de Kassem Tajeddine, libéré par les États-Unis

Arrivée à Beyrouth de Kassem Tajeddine, libéré par les États-Unis

L'homme d'affaires libanais Kassem Tajeddine. Photo ANI

Kassem Tajeddine, un homme d'affaires libanais considéré comme un important contributeur financier du Hezbollah, et libéré par les États-Unis, est arrivé mercredi à Beyrouth, rapporte l'Agence nationale d'Information (Ani, officielle).

M. Tajeddine, 65 ans, a été libéré deux ans avant la fin de sa peine de prison de cinq ans, en raison de ses problèmes de santé et des risques d'être contaminé par le Covid-19. Cette libération a été décidée malgré un appel du département américain de la Justice, qui estimait que l'état de santé de Kassem Tajeddine qui souffre d'hypertension ne s'était pas gravement détérioré au point de devoir être libéré d'urgence pour des motifs humanitaires, selon un article publié sur le site de la chaîne américaine NBC News.

Dans un communiqué, la famille de Kassem Tajeddine a "remercié les autorités américaines et libanaises" pour avoir "facilité le retour" de leur proche.

L'annonce d'une éventuelle libération de M. Tajeddine avait suscité des spéculations, certains lançant l'hypothèse qu'elle était intervenue en contrepartie de la libération par le Liban en mars du Libano-américain Amer Fakhoury, un ex-milicien de l'Armée du Liban-Sud accusé de torture et de collaboration avec Israël alors qu'il dirigeait la prison de Khiam, durant l'occupation israélienne du sud-Liban. L'avocat de M. Tajeddine, William Taylor, avait rejeté ces allégations.

Engagé dans le commerce de matières premières au Moyen-Orient et en Afrique, M. Tajeddine avait été désigné comme un "important contributeur financier" d'une organisation "terroriste" en mai 2009 en raison de son soutien au Hezbollah, considéré par Washington comme une organisation terroriste. Il avait été expulsé du Maroc vers les États-Unis en 2017, puis condamné à cinq ans de prison et 50 millions de dollars d'amende pour avoir contourné des sanctions américaines.


Kassem Tajeddine, un homme d'affaires libanais considéré comme un important contributeur financier du Hezbollah, et libéré par les États-Unis, est arrivé mercredi à Beyrouth, rapporte l'Agence nationale d'Information (Ani, officielle).

M. Tajeddine, 65 ans, a été libéré deux ans avant la fin de sa peine de prison de cinq ans, en raison de ses problèmes de santé et des...