Rechercher
Rechercher

Ethiopie

Le bilan des manifestations monte à 156 morts

Le bilan des manifestations monte à 156 morts

Des militaires éthiopiens patrouillant les rues d'Addis Abeba après des manifestations, le 2 juillet 2020. Photo REUTERS/Tiksa Negeri

Le nombre de personnes décédées dans des manifestations violentes à Addis-Abeba et dans la province d'Oromia a été revu à la hausse, passant de 80 à 156, a dit dimanche à Reuters le chef de la police régionale.

L'armée éthiopienne avait été déployée mercredi à Addis-Abeba où des groupes armés ont parcouru les rues au cours de plusieurs journées consécutives de manifestations sanglantes qui se sont étendues à l'ensemble de la province d'Oromia entourant la capitale éthiopienne.

Les manifestations ont été déclenchées par l'assassinat du chanteur Hachalu Hundessa lundi soir, qui avait inspiré toute une génération de jeunes Oromos, une ethnie qui dénonce depuis plusieurs décennies la répression gouvernementale et son exclusion traditionnelle du pouvoir. Nombre d'entre eux avaient déjà pris part aux vastes manifestations sanglantes qui ont secoué le pays pendant trois ans et poussé le prédécesseur du président Abiy Ahmed à la tête du gouvernement à démissionner début 2018.

Le chef de la police régionale, Jibril Mohammed, a précisé que le bilan total pouvait encore s'alourdir en raison du nombre important de blessés actuellement soignés à l'hôpital. Sur les 156 décès, 145 étaient des civils et 11 des policiers, a-t-il ajouté.


Le nombre de personnes décédées dans des manifestations violentes à Addis-Abeba et dans la province d'Oromia a été revu à la hausse, passant de 80 à 156, a dit dimanche à Reuters le chef de la police régionale.L'armée éthiopienne avait été déployée mercredi à Addis-Abeba où des groupes armés ont parcouru les rues au cours de plusieurs journées consécutives de manifestations...