Politique

Blocages de routes et manifestations dans différentes régions

Blocages de routes et manifestations dans différentes régions

Les mères organisent une marche à Tyr. Photo ANI

De nombreuses routes ont été coupées hier dans le nord du Liban, notamment la route reliant Tripoli à Denniyé, par des contestataires qui dénoncent la détérioration de la situation économique du pays et la hausse du prix des biens de première nécessité, alors que le Liban est frappé par une inflation galopante et que la valeur de sa monnaie locale sombre face au dollar. En outre, des protestataires ont bloqué la circulation dans d’autres villages de la région, comme au niveau du rond-point de Fawar où ils ont barré la chaussée au moyen de pneus enflammés et de pierres. Au niveau de Wadi al-Rihane, la route, un temps fermée, a été rouverte par l’armée, selon l’Agence nationale d’information (ANI).

Durant la journée d’hier, manifestants et forces de l’ordre se sont fait face, les premiers bloquant les routes et les seconds cherchant à les rouvrir, notamment sur l’autoroute au niveau de Beddaoui, au nord de Tripoli. Dans la capitale du Nord, les protestataires se sont mobilisés dès les premières heures de la matinée, bloquant les accès menant à la place al-Nour et annonçant une nouvelle journée de grève.

Toujours au Liban-Nord, à Kfar Chellane, des protestataires ont exigé la libération de seize de leurs proches, détenus par les forces de l’ordre depuis près de trois mois. Malgré les appels au calme lancés par les autorités de la localité, qui ont annoncé avoir reçu la promesse que les personnes détenues seraient libérées incessamment, les activistes ont coupé la route, tandis que l’armée s’est déployée en vue de la rouvrir.Des blocages de routes se sont également produits dans la Békaa, notamment celle menant au village de Marj.

Dans le sud du pays, les contestataires se sont mobilisés à Saïda, où ils ont jeté des pierres sur le siège local d’Électricité du Liban, pour protester contre les coupures de courant.

Dans le caza de Nabatiyé, une marche a été organisée par les révolutionnaires, reliant le village de Kfar Remmane à la ville de Nabatiyé, afin de dénoncer la cherté de vie. Par ailleurs, une marche des mères, qui se sont insurgées contre les difficultés économiques, a été organisée à Tyr.



De nombreuses routes ont été coupées hier dans le nord du Liban, notamment la route reliant Tripoli à Denniyé, par des contestataires qui dénoncent la détérioration de la situation économique du pays et la hausse du prix des biens de première nécessité, alors que le Liban est frappé par une inflation galopante et que la valeur de sa monnaie locale sombre face au dollar. En outre,...

commentaires (1)

la majorité des libanais font semblent de jouer le jeu en restant chez eux ne faites pas d illusion tant qu il n y aura pas un million de libanais dans la rue la descente en enfer de la livre et des libanais continuent

youssef barada

17 h 07, le 01 juillet 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • la majorité des libanais font semblent de jouer le jeu en restant chez eux ne faites pas d illusion tant qu il n y aura pas un million de libanais dans la rue la descente en enfer de la livre et des libanais continuent

    youssef barada

    17 h 07, le 01 juillet 2020