Rechercher
Rechercher

Nucléaire

L’Iran met en garde l’AIEA contre un projet de résolution

L’Iran a averti hier que la résolution envisagée par le conseil des gouverneurs de l’AIEA rappelant formellement à l’ordre la République islamique parce qu’elle refuse l’inspection de deux sites suspects est « absolument contre-productive ». L’ambassadeur iranien auprès des organisations internationales à Vienne, Kazem Gharib Abadi, a estimé que « la présentation de cette résolution appelant l’Iran à coopérer avec l’Agence et à satisfaire ses deux demandes est décevante et absolument contre-productive. » Le conseil des gouverneurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) est réuni depuis lundi et débat notamment d’une proposition de résolution visant la République islamique, soumise par l’Allemagne, la France et la Grande-Bretagne. Le texte entend rappeler le pays à ses obligations de coopérer avec le gendarme du nucléaire alors que Téhéran refuse depuis plusieurs mois l’accès à deux sites soupçonnés d’avoir abrité dans le passé des activités nucléaires non déclarées. Dans une déclaration transmise aux médias, le représentant iranien prévient que si la résolution était adoptée, son pays « n’aurait d’autre choix que de prendre des mesures appropriées, dont les conséquences seraient supportées par les auteurs de telles approches à caractère politique et destructrices ».



L’Iran a averti hier que la résolution envisagée par le conseil des gouverneurs de l’AIEA rappelant formellement à l’ordre la République islamique parce qu’elle refuse l’inspection de deux sites suspects est « absolument contre-productive ». L’ambassadeur iranien auprès des organisations internationales à Vienne, Kazem Gharib Abadi, a estimé que « la...

commentaires (1)

Ouuuuuuuh! Ils ont eu peur!

Pierre Hadjigeorgiou

10 h 08, le 17 juin 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Ouuuuuuuh! Ils ont eu peur!

    Pierre Hadjigeorgiou

    10 h 08, le 17 juin 2020