Poème d’ici

Poème d’ici

Poète, essayiste et diplomate libanais, Salah Stétié (1929-2020) vient de nous quitter. Il nous laisse des dizaines de recueils poétiques rassemblés dans le volume En un lieu de brûlure paru dans la collection « Bouquins » chez Robert Laffont. Il a obtenu en 1995 le Grand Prix de la Francophonie de l'Académie française.

Sur le plateau pierreux

Sur le plateau pierreux aiguisé par le souffle, dans l'heure grave et les voix délivrées,

dort un village accroupi dans sa feuille.

Là-bas, derrière la ride de la terre, il y a la mer immensément présente, que rien n'abrège,

et ni même un oiseau.

Pays du nord parmi la figue et le raisin, je me souviendrai longuement de tes maisons de

pierre froide, avec leur dos de treilles, --- comme un troupeau engourdi par le vent.

Embrasures (IX), éditions Fata Morgana.

Cerfs

Maître de ma pensée, regarde dans la vue

Ce que tu vois : l’ange insaisi, son corps blessé

Et l’amplitude de tes orbes de silence

Poète ! à l’horizon de nuit des écritures

Des tribus de cristal dans les reflets du givre

Ô maître, et ta pensée a souri aux iris

L’ogive interne de ta vie fait le givre

Ici l’on est parmi les ressemblances

Et entre nous nos bras vivants revivent

À cueillir la puissante fleur chérubinique

Soie d’un mouchoir au pli de la soyeuse

Roses partout ! Le vin est dans la lampe

Qui d’aucun vin ni d’aucun feu ne flambe

Larmes violentes de tes larmes serpentines 

Ton frais nombril adoré par tes violettes

À genoux est ton corps appuyé aux nuages

Et c’est pluie de papillons sur toi mortelle

Le chien de mes abois s’attarde à des asphaltes 

Ni table ni savon, ni ablutions, ni rites

La chambre, notre chambre est un midi obscur

Et face à nous les cerfs démesurés


Poète, essayiste et diplomate libanais, Salah Stétié (1929-2020) vient de nous quitter. Il nous laisse des dizaines de recueils poétiques rassemblés dans le volume En un lieu de brûlure paru dans la collection « Bouquins » chez Robert Laffont. Il a obtenu en 1995 le Grand Prix de la Francophonie de l'Académie française.

Sur le plateau pierreux

Sur le plateau...

commentaires (0)

Commentaires (0)