Rechercher
Rechercher

Liban

Nehmé détaille les produits soutenus par le mécanisme de la BDL

Le ministre libanais de l’Économie et du Commerce, Raoul Nehmé. Photo ANI

Le ministre libanais de l'Economie et du Commerce, Raoul Nehmé, a annoncé jeudi, lors d'une conférence de presse, la liste des produits et biens englobés par le mécanisme devant permettre aux importateurs de certaines denrées alimentaires d’obtenir auprès de la Banque du Liban des dollars à un taux dollar/livre en principe plus proche de celui pratiqué par les agents de change.

C’est pour tenter de freiner à court terme l’inflation des denrées alimentaires de base que la circulaire n° 557 a été mise en place par la BDL, en coordination avec le ministère de l’Économie et du Commerce. Mercredi, le gouverneur de la Banque centrale, Riad Salamé, a publié cette circulaire détaillant le nouveau mécanisme. Celui-ci sera appliqué pendant un an.

Selon M. Nehmé, les produits concernés sont, notamment, le sucre et le riz empaquetés dans des sacs de plus de 20kg, les produits servant à la fabrication des huiles végétales, les graines par sacs de plus de 20kg (lentilles, pois chiche, haricots, fèves, le sésame), la levure (boîtes industrielles uniquement), le lait en poudre pour usage personnel, les boîtes de thon en conserve, le bétail (vaches, chèvres et brebis), plusieurs denrées de fourrages, des vaccins destinés aux animaux (à l'exception des animaux de compagnie), les produits servant à la production des laits et fromages, une série d'engrais empaquetés dans des sacs de plus de 20kg, ainsi que des semences et autres pousses d'arbres.

"Ce mécanisme ne constitue pas un exploit, c'est la moindre des choses que nous pouvons faire pour les citoyens qui ne sont plus capables d'assurer leur gagne-pain en ces temps de crise", a affirmé M. Nehmé lors de son point de presse.

Le mécanisme "permet aux banques" de demander à la BDL de lui fournir "les devises nécessaires pour répondre aux besoins d’importation des denrées alimentaires de base et des matières premières destinées à l’industrie agroalimentaire" incluses dans la liste du ministère de l’Économie. Ce dernier sera également compétent pour déterminer les "conditions d’éligibilité" des bénéficiaires et fournira aux banques un accord pour entamer la procédure de déblocage. La circulaire précise en outre que le taux de change appliqué pour les achats et ventes de dollars selon ce dispositif sera le même que celui appliqué pour les sociétés de transfert d’argent lorsqu’elles convertissent en livres les montants en devises transférés à leurs clients, une précision déjà apportée par la BDL vendredi dernier. Ce taux est actuellement de 3 200 livres pour un dollar, alors que le dollar est officiellement fixé à 1 507.5 livres.


Le ministre libanais de l'Economie et du Commerce, Raoul Nehmé, a annoncé jeudi, lors d'une conférence de presse, la liste des produits et biens englobés par le mécanisme devant permettre aux importateurs de certaines denrées alimentaires d’obtenir auprès de la Banque du Liban des dollars à un taux dollar/livre en principe plus proche de celui pratiqué par les agents de...