Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient

Pompeo accuse Khamenei de « mentir » et de délaisser les Iraniens

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a accusé hier le guide suprême iranien, qui a rejeté l’aide des États-Unis face au nouveau coronavirus, de « mentir » et de délaisser les Iraniens au profit de « l’idéologie » et des « théories du complot ». Dimanche, l’ayatollah Ali Khamenei a laissé entendre que Téhéran n’accepterait jamais d’aide médicale américaine, disant soupçonner les « charlatans » au pouvoir à Washington d’être « capables » de vouloir renforcer l’épidémie en Iran, où le nombre de morts continue de croître. Il a également relayé des théories sans fondement selon lesquelles « les Américains » auraient « produit ce virus ». « Les mensonges de Khamenei sur le virus de Wuhan mettent des vies en danger », a répondu Mike Pompeo dans un communiqué, utilisant l’un des noms controversés employés par les dirigeants américains pour évoquer la ville chinoise où le nouveau coronavirus a fait sa première apparition en décembre.

« Les États-Unis ont proposé plus de cent millions de dollars d’aide médicale à des pays étrangers, y compris le peuple iranien, et nos scientifiques travaillent d’arrache-pied pour développer un vaccin. Khamenei a rejeté cette offre car il travaille d’arrache-pied pour concocter des théories du complot et place l’idéologie devant les intérêts du peuple iranien », a-t-il dénoncé. Le secrétaire d’État a également accusé le régime iranien d’avoir « nié son premier décès du coronavirus pendant au moins neuf jours » et de « continuer à mentir aux Iraniens et au monde au sujet du bilan des cas et des morts, qui sont malheureusement bien plus élevés qu’il ne l’admet ». Il a par ailleurs déploré que la compagnie aérienne iranienne Mahan Air ait maintenu « au moins 55 vols entre Téhéran et la Chine » en février, ce qui a permis à l’épidémie de « se propager parmi les Iraniens ». « Les premiers cas de coronavirus dans au moins cinq pays étrangers ont été directement importés d’Iran, ce qui a mis en danger des millions de vies », a-t-il estimé.


Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a accusé hier le guide suprême iranien, qui a rejeté l’aide des États-Unis face au nouveau coronavirus, de « mentir » et de délaisser les Iraniens au profit de « l’idéologie » et des « théories du complot ». Dimanche, l’ayatollah Ali Khamenei a laissé entendre que Téhéran n’accepterait jamais...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut