X

Dernières Infos

Syrie : le "cauchemar humanitaire doit cesser maintenant", dit le chef de l'ONU

AFP
21/02/2020

Le "cauchemar humanitaire" qui se déroule actuellement dans la province d'Idleb en Syrie "doit cesser" et "maintenant", a déclaré vendredi le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, sans toutefois annoncer d'initiative particulière pour tenter de faire mettre un terme aux combats.

"Le message est clair", a-t-il aussi dit lors d'une allocution devant des médias. "Il n'y a pas de solution militaire à la crise syrienne. La seule solution reste politique". "Il est crucial de briser le cercle vicieux de la violence et de la souffrance", a aussi affirmé le secrétaire général en faisant part de sa préoccupation alors que les combats se rapprochent de zones à forte densité démographique.

Depuis le 1er décembre, environ 900.000 personnes ont été déplacées par les combats, dont plus de 500.000 enfants, selon l'ONU.

"Quelque 2,8 millions de personnes ont besoin d'une aide humanitaire dans le nord-ouest de la Syrie", a indiqué Antonio Guterres, en lançant un appel à une rallonge de dons à hauteur de 500 millions de dollars pour pouvoir couvrir les dépenses humanitaires attendues pour les six prochains mois.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a exhorté vendredi son homologue russe Vladimir Poutine à "freiner" le régime syrien dans la province rebelle syrienne d'Idleb, lors d'un entretien téléphonique.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le retour des Libanais de l’étranger, entre surenchère politique et souci humanitaire

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants