Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Route coupée devant le siège de la BDL à Hamra

Des protestataires ont coupé mercredi soir la route devant le siège de la Banque du Liban, à Hamra, à la veille du Conseil des ministres lors duquel sera en principe approuvée la déclaration ministérielle du gouvernement de Hassane Diab.




En début de soirée, des dizaines de manifestants se sont rassemblés place Riad el-Solh, dans le centre-ville de Beyrouth pour exprimer leur refus du nouveau cabinet. Des centaines de personnes ont également manifesté à Saïda, au Liban-Sud, pour protester également contre le gouvernement mais aussi contre la cherté de la vie. Les protestataires se sont rassemblés devant le siège de la Banque du Liban et ont marché jusqu'à la place Elia, rebaptisée place de la révolution du 17 octobre.

C'est sur la base de la déclaration ministérielle que les députés libanais devront accorder ou non leur confiance au nouveau cabinet, déjà rejeté par la rue. La date de la séance parlementaire du vote de confiance n'a pas encore été fixée, mais pourrait intervenir le 11 février.

Le Liban connaît une importante crise de liquidités depuis plusieurs mois. En raison de cette crise, le taux de change de la livre libanaise a grimpé en flèche auprès des changeurs, dépassant allègrement les 2.200 livres, tandis que le taux officiel interbancaire, observé par les banques et certains grands établissements commerciaux, reste stable, entre 1515 et 1520 livres pour un dollar. Face à cette crise, les banques du pays ont imposé une série de restrictions à leurs clients et le gouverneur de la Banque centrale, Riad Salamé, cherche à réglementer ces restrictions.


Des protestataires ont coupé mercredi soir la route devant le siège de la Banque du Liban, à Hamra, à la veille du Conseil des ministres lors duquel sera en principe approuvée la déclaration ministérielle du gouvernement de Hassane Diab.قطع الطريق محلة #الحمرا امام مصرف لبنان وتحويل السير الى الطرقات المجاورة...