Rechercher
Rechercher

Liban

La tension monte à nouveau dans le centre-ville de Beyrouth

Alors que des centaines de Libanais étaient rassemblés dimanche dans l'après-midi dans le centre-ville de Beyrouth, la situation a de nouveau dégénéré, au lendemain de la journée la plus violente depuis le début du mouvement de contestation. 

Certains manifestants se sont mis à lancer des pierres en direction des forces de l'ordre qui se trouvaient sur place. Les forces anti-émeutes, postées derrière des barbelés, renvoient des projectiles vers les manifestants.

Selon des informations rapportées par la LBCI, l'armée a renforcé ses mesures de sécurité à partir de 17 heures. Les militaires se sont déployés aux accès de la banlieue-sud, à Beyrouth, et dans les environs de Khandak al-Ghamik.

Près de 400 personnes ont été blessées dans les affrontements samedi soir entre manifestants et forces de l'ordre à Beyrouth, selon les bilans rapportés par les différentes organisations secouristes.

Alors que les manifestations avaient commencé dans le calme avec plusieurs marches prévues dans la capitale libanaise, la situation avait totalement dérapé en fin d'après-midi dans le centre-ville.Toute la soirée, les rues du centre se sont transformées en champ de bataille où manifestants et forces de l'ordre échangeaient jets de pierres, feux d'artifice et tirs de gaz lacrymogène et de balles en caoutchouc. 


Alors que des centaines de Libanais étaient rassemblés dimanche dans l'après-midi dans le centre-ville de Beyrouth, la situation a de nouveau dégénéré, au lendemain de la journée la plus violente depuis le début du mouvement de contestation. 

Certains...