Volcan

Des milliers d’habitants dans l’incertitude après leur évacuation aux Philippines

Le volcan Taal pourrait continuer pendant des semaines à cracher des cendres et de la lave au sud de Manille, ont averti hier les autorités, ce qui risque d’empêcher le retour de milliers de personnes qui ont évacué de crainte d’une éruption de grande ampleur. Le volcan situé à 65 km de la capitale s’est réveillé dimanche, projetant une immense colonne de fumée dans le ciel et des jets de lave rougeoyante, provoquant le départ de nombreux habitants des montagnes voisines. Le président de la Croix-Rouge philippine, Richard Gordon, a déclaré que son organisation se « préparait pour faire face au pire » et a pressé la population locale de partir. « Prenez vos animaux et votre bétail dans les centres d’évacuation s’il le faut », a-t-il insisté. Quand les autorités ont fait retentir une sirène alertant d’un risque d’« éruption explosive », beaucoup ont abandonné à la hâte leur cheptel et leurs animaux de compagnie, mais aussi leurs maisons et leurs biens. Depuis dimanche, le volcan offre un spectacle aussi majestueux que terrifiant, avec d’impressionnants éclairs de façon épisodique au-dessus de son sommet, un phénomène qui n’est pas totalement expliqué par la science mais qui serait dû à l’électricité statique.


Le volcan Taal pourrait continuer pendant des semaines à cracher des cendres et de la lave au sud de Manille, ont averti hier les autorités, ce qui risque d’empêcher le retour de milliers de personnes qui ont évacué de crainte d’une éruption de grande ampleur. Le volcan situé à 65 km de la capitale s’est réveillé dimanche, projetant une immense colonne de fumée dans le ciel...

commentaires (0)

Commentaires (0)