Rechercher
Rechercher

Liban

Nouvelles tensions aux abords du Parlement à Beyrouth

De nouveaux accrochages ont eu lieu, autour de minuit, dans la nuit de samedi à dimanche, au niveau du Parlement. Des hommes au visage masqué ont jeté des pierres en direction de la police anti-émeute, déployée rue Weygand, deux heures après que l'armée libanaise ait autorisé les contestataires à revenir dans le centre-ville de Beyrouth, théâtre d'une violente répression, samedi soir, de la part des forces de l'ordre, contre les manifestants. Des dizaines de blessés sont à déplorer.

Il n'était pas clair qui étaient ces hommes au visage masqué.

Quelques dizaines de minutes plus tard, un calme précaire était revenu.


De nouveaux accrochages ont eu lieu, autour de minuit, dans la nuit de samedi à dimanche, au niveau du Parlement. Des hommes au visage masqué ont jeté des pierres en direction de la police anti-émeute, déployée rue Weygand, deux heures après que l'armée libanaise ait autorisé les contestataires à revenir dans le centre-ville de Beyrouth,