Dernières Infos

Israël verrait d'un mauvais œil une victoire de Corbyn au Royaume-Uni



La ministre israélienne adjointe des Affaires étrangères, Tzipi Hotovely, au musée de l'Holocauste à Jérusalem, le 30 juin 2015. Photo d'archives REUTERS/Ronen Zvulun

Israël a exprimé jeudi ses craintes au sujet d'une possible arrivée au pouvoir du travailliste Jeremy Corbyn au Royaume-Uni, une perspective qui constituerait une menace pour les relations entre les deux pays et un sujet d'inquiétude pour les juifs britanniques, selon la vice-ministre des Affaires étrangères.

Le Labour, qui ne part pas favori des élections générales de ce jeudi, est la cible d'accusations répétées d'antisémitisme depuis que Jeremy Corbyn, sympathisant de longue date de la cause palestinienne, en a pris la tête, en 2015.

Le scrutin "nous trouble beaucoup", a déclaré la ministre adjointe des Affaires étrangères, Tzipi Hotovely, à la chaîne Ynet TV. "Il est vrai que, en tant que pays, nous ne pouvons soutenir tel ou tel candidat mais Corbyn est un véritable danger pour les relations israélo-britanniques et je sais que la communauté juive s'inquiète beaucoup de cette possibilité." "Il faut comprendre que (...) le vent qui souffle au sein du Labour aujourd'hui est un vent d'antisémitisme", a encore jugé Tzipi Hotovely.

Son ministre de tutelle, Israël Katz, avait déjà dit souhaiter, la semaine dernière, la défaite de Jeremy Corbyn face au conservateur Boris Johnson. 

Ces déclarations font écho à celles du grand rabbin britannique Ephraim Mirvis qui a dénoncé, dans une tribune publiée le mois dernier, le "poison" de l'antisémitisme qui se serait répandu dans le principal parti d'opposition.

La direction travailliste se défend de tout antisémitisme, assure que le phénomène ne concerne qu'une petite minorité de ses membres et que les procédures internes pour y faire face ont été perfectionnées.

Les Tories ont fait la course en tête durant toute la campagne, dominée notamment par les débats sur le Brexit dont il se sont faits les ardents défenseurs, mais leur avance s'est réduite à l'approche de l'échéance.


Israël a exprimé jeudi ses craintes au sujet d'une possible arrivée au pouvoir du travailliste Jeremy Corbyn au Royaume-Uni, une perspective qui constituerait une menace pour les relations entre les deux pays et un sujet d'inquiétude pour les juifs britanniques, selon la vice-ministre des Affaires étrangères.

Le Labour, qui ne part pas favori des élections générales de ce...