Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Manifestation sous le domicile de la procureure Ghada Aoun


Capture d'écran de la LBCI

Des manifestants se sont rassemblés mardi soir sous le domicile de la procureure de la cour d’Appel du Mont-Liban, Ghada Aoun. Ils protestent notamment après que quatre de leurs camarades aient été arrêtés au Sérail de Jounieh pour avoir bloqué des routes. La juge Aoun avait décidé qu'ils seront libérés à 22h. Après l'intervention du procureur général Ghassan Oueidate, les quatre manifestants ont été relâchés plus tôt que prévu. 

En outre, le nouveau bâtonnier de Beyrouth Melhem Khalaf, dont l'élection a été considérée comme l'une des victoires du mouvement de contestation contre le pouvoir accusé d'incompétence et de corruption, a pu voir les quatre manifestants peu avant leur libération. Il a déclaré par la suite qu'il partait du principe que "l'arrestation préventive n'est pas une sanction et ne peut pas être transformée en sanction". "Nous n'avons pas le droit d'en dire plus, je ne suis pas juge mais je respecte sa décision", a-t-il poursuivi.

Des manifestants se sont rassemblés mardi soir sous le domicile de la procureure de la cour d’Appel du Mont-Liban, Ghada Aoun. Ils protestent notamment après que quatre de leurs camarades aient été arrêtés au Sérail de Jounieh pour avoir bloqué des routes. La juge Aoun avait décidé qu'ils seront libérés à 22h. Après l'intervention du procureur...