Rechercher
Rechercher

Disparition

Michel Eddé, héraut du vivre-ensemble, s’en est allé

Michel Eddé dans son bureau, à L'Orient-Le Jour.

L’histoire peut être tristement ironique. C’est au moment où le pays du Cèdre vit une révolution inédite, pour un Liban meilleur, que Michel Eddé, président d’honneur de L’Orient-Le Jour, s’en est allé hier soir, à 91 ans. Lui qui, tout au long de sa vie, s’est engagé pour un Liban du dialogue et de la modération, pour un Liban doté d’une bonne gouvernance, pour un Liban, surtout, du vivre-ensemble.

Avocat, homme d’affaires, patron de presse, cinq fois ministre et président de nombre d’associations, plusieurs fois pressenti, aussi, pour la magistrature suprême… Dire que la vie de Michel Eddé fut riche relève de l’euphémisme. Dire qu’il a toujours eu le Liban au cœur, aussi. Le Liban dans toutes ses dimensions, dans toutes ses spécificités, dans toute son unicité.

Homme de foi, viscéralement, homme de culture aussi, passionné de francophonie – il critiquera même la passivité des Français en la matière – homme d’ouverture à l’autre, de la coexistence de toutes les composantes de la société libanaise, Michel Eddé était aussi doté d’un humour corrosif et d’un sens profond de l’engagement.

En témoignent, entre autres, son travail, en tant que ministre, de modernisation des télécoms, son action en faveur du patrimoine architectural de Beyrouth et sa lutte contre le dévoiement de l’enseignement supérieur. Le Liban perd un grand Libanais, la rédaction de L’Orient-Le Jour un patron qui l’a toujours soutenue.


Lire aussi

Jeddo, l'édito de Michel HELOU, directeur exécutif de L'Orient-Le Jour

Michel Eddé : ses réalisations, ses passions, ses marottes


L’histoire peut être tristement ironique. C’est au moment où le pays du Cèdre vit une révolution inédite, pour un Liban meilleur, que Michel Eddé, président d’honneur de L’Orient-Le Jour, s’en est allé hier soir, à 91 ans. Lui qui, tout au long de sa vie, s’est engagé pour un Liban du dialogue et de la modération, pour un Liban doté d’une bonne gouvernance, pour un...

commentaires (8)

Michel Eddé une grande perte pour un Liban qui agonise aussi . Paix à son âme.

Antoine Sabbagha

07 h 40, le 04 novembre 2019

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • Michel Eddé une grande perte pour un Liban qui agonise aussi . Paix à son âme.

    Antoine Sabbagha

    07 h 40, le 04 novembre 2019

  • Que son âme repose en paix

    Fadi Moussalli

    05 h 12, le 04 novembre 2019

  • Un grand Homme,un grand Seigneur,une personne unique pour son amour et son devouement pour Le Liban et les libanais .Un homme de sagesse et de grande culture. Une grande Perte pour Le Liban. Que son ame repose en paix

    Tabet bechara

    02 h 25, le 04 novembre 2019

  • Un grand *H*omme, une grande perte. Paix à son âme. Sinceres Condoléances a sa famille, a l’Orient le Jour, et a tout le Liban.

    Gros Gnon

    23 h 15, le 03 novembre 2019

  • Allah yirhamak Michel Eddé, un vrai grand libanais!

    Wlek Sanferlou

    22 h 51, le 03 novembre 2019

  • Un des derniers patriarches du Grand Liban nous a tire sa reverence aujourd'hui. Ainsi ne verra t il pas l’issue de la crise nationale qui secoue le pays depuis 15 jours. Peut être qu’il en est mieux ainsi... Une pieuse pensée et une prière pour le repos de son âme. Sinceres Condoléances a sa famille et a l’Orient le Jour.

    Cadige William

    21 h 27, le 03 novembre 2019

  • Paix à son âme, il ne pourra pas voir la fin de cette histoire. Mais qui pourra prétendre pouvoir la voir.

    FRIK-A-FRAK

    21 h 21, le 03 novembre 2019

  • QUE DIEU L,ACCUEILLE CHEZ LUI. PAIX A SON AME.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    20 h 59, le 03 novembre 2019