Sport

Brendon Hartley s’engage avec GEOX Dragon

Formule E
OLJ
10/08/2019 | 00h00

Le pilote néo-zélandais Brendon Hartley participera à la sixième et prochaine saison du championnat international de formule électrique (FE) avec l’écurie GEOX Dragon, a annoncé cette dernière. Hartley, âgé de 29 ans, s’alignera ainsi pour la première fois dans cette compétition qui existe depuis 2014. Ex-pilote de l’écurie de F1 Toro Rosso en 2017 et 2018, Brendon Hartley y avait été remplacé à la fin de la saison 2018 faute de résultats jugés suffisamment bons par les responsables de Red Bull Racing. Il avait inscrit 4 points sur l’ensemble de la saison. Il a toutefois connu une carrière plus méritoire en championnat du monde d’endurance (WEC), où il a été champion de la discipline avec Porsche en 2015 et 2017, remportant notamment cette année-là les 24 Heures du Mans. GEOX Dragon n’a pas encore annoncé le nom de son autre pilote pour la saison 2019-2020, qui débutera en Arabie saoudite le 22 novembre.

À la une

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Impression de Fifi ABOU DIB

Cartables

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants