X

Dernières Infos

Incidents de Qabr Chmoun : Joumblatt "ouvert à toute solution"

Liban


OLJ
15/07/2019

Le chef du Parti socialiste progressiste, le leader druze Walid Joumblatt, a affirmé lundi être ouvert à "toute solution" concernant le suivi des affrontements de Qabr Chmoun, au cours desquels deux partisans du Parti démocrate libanais, de son rival le député druze Talal Arslane, ont été tués. M. Joumblatt a fait cette déclaration après avoir été reçu par le président de la Chambre, Nabih Berry, qui est engagé dans des efforts d'apaisement entre les différentes parties. 

"Je suis ouvert à toute solution qui peut nous amener à un résultat en ce qui concerne l'incident de la Montagne, en concertation avec M. Berry et le chef du gouvernement, Saad Hariri, et selon les directives du chef de l'Etat, Michel Aoun", a déclaré M. Joumblatt de Aïn el-Tiné. "Une enquête doit avoir lieu, mais cette enquête ne doit pas impliquer qu'une seule partie", a-t-il appelé. Le chef du PSP a souligné que le pays connaît actuellement "une division politique. "Mais il n'est pas nécessaire que cette division mène à une tension", a-t-il affirmé. Walid Joumblatt a encore affirmé être "ouvert à une réunion élargie chez le président Aoun, afin de régler ce désaccord". 

Le président de la Chambre a, lui, évoqué avec certains de ses visiteurs le fait que le gouvernement ne s'est pas réuni au cours des deux dernières semaines. "Le gouvernement est en grève. Tous les ministres disent qu'ils sont prêts à se réunir, mais aucune séance n'a été fixée jusqu'à présent et toutes les parties en portent la responsabilité", a-t-il souligné. "On ne peut pas continuer à gérer le pays de façon télécommandée", a déclaré M. Berry. Il a précisé que Walid Joumblatt était effectivement en faveur d'un déblocage de la situation, sans toutefois préciser en quoi consisterait une telle solution.

Le 30 juin, alors que des partisans de M. Joumblatt s'opposaient à la venue dans certains villages du caza de Aley du chef du Courant patriotique libre Gebran Bassil, des échanges de tirs ont eu lieu à Qabr Chmoun entre le convoi du ministre d’État pour les Affaires des réfugiés, Saleh Gharib, allié de M. Bassil et membre de la formation de M. Arslane, et des partisans joumblattistes. Deux personnes se trouvant dans le convoi de M. Gharib sont décédées des suites de leurs blessures. Depuis, Talal Arslane, qui parle d'"embuscade" et de "tentative d'assassinat" du ministre Gharib,  exige que les auteurs des violences soient déférés devant la Cour de justice, une instance d'exception. Ce que Walid Joumblatt et ses alliés refusent catégoriquement. Le cabinet ne s'est plus réuni depuis le 30 juin en raison de ces divergences.


À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pas de changement dans l’approche libanaise du tracé des frontières avec Israël, selon Aïn el-Tiné

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants