X

Moyen Orient et Monde

Damas évoque des « progrès » vers la formation d’un Comité constitutionnel

Syrie
OLJ
11/07/2019

Le ministère syrien des Affaires étrangères a annoncé hier de « grands progrès » vers la formation d’un comité qui doit s’accorder sur une Constitution pour l’après-guerre. « De grands progrès ont été faits vers un accord sur un comité pour discuter de la Constitution », a indiqué le ministère après une rencontre entre l’émissaire de l’ONU pour la Syrie, Geir Pedersen, et le ministre syrien des Affaires étrangères, Walid Moallem.

À son arrivée mardi, le diplomate suédois chevronné avait formulé l’espoir de voir « avancer le processus politique en utilisant le Comité constitutionnel pour ouvrir des portes » afin de relancer le processus de paix, dans l’impasse après plus de huit ans de guerre. Son prédécesseur Staffan de Mistura avait tenté, en vain, de former un comité constitutionnel.

Les opposants au régime syrien souhaitent écrire entièrement une nouvelle Constitution, tandis que Damas ne consent qu’à quelques amendements.

Selon le plan proposé par l’ONU, le Comité constitutionnel doit être constitué de 150 membres, 50 choisis par le régime, 50 par l’opposition et 50 sélectionnés par l’émissaire de l’ONU.

Si Damas acceptait la liste proposée par M. Pedersen, « le comité pourrait commencer son travail en septembre », ont indiqué mardi des sources au quotidien prorégime al-Watan.

De nombreux cycles de pourparlers menés par l’ONU ont tenté de mettre fin au conflit qui a fait plus de 370 000 morts et poussé des millions de personnes sur les routes de l’exil depuis 2011.

Ces dernières années, des négociations parallèles ont aussi été menées sous l’égide de l’allié russe du régime syrien et de la Turquie, qui soutient des groupes rebelles.

M. Pedersen, qui a pris ses fonctions en janvier, avait également affirmé mardi espérer trouver un moyen pour « mettre fin à la violence » dans la région d’Idleb dans le nord-ouest de la Syrie.

Sa visite intervient alors que le régime de Bachar el-Assad et son allié russe multiplient les bombardements contre la région d’Idleb. Plus de 540 civils ont été tués depuis fin avril, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

Source : AFP

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants