Rechercher
Rechercher

Économie - Finances publiques

Les transferts à EDL ont augmenté de 32 % en 2018

Selon le rapport mensuel publié par le ministère des Finances, les transferts du Trésor à Électricité du Liban (EDL) ont bondi de 32 % en 2018 en glissement annuel, pour atteindre 1,76 milliard de dollars. Ce montant avait déjà été révélé par le ministère de l’Énergie et de l’Eau dans le plan de réforme pour l’électricité adopté en mars par l’exécutif.

Le ministère des Finances explique que cette hausse suit celle des cours du carburant sur la période pendant laquelle les commandes ont été effectuées (+31 %), ainsi que des quantités commandées (+5,5 pour le mazout et +4,8 % pour le diesel). Sur le total, 1,74 milliard ont concerné le paiement des commandes de carburant (98,9 % du total), auxquels s’ajoutent 12,7 millions pour payer la portion de courant importé de Syrie (0,7 %) et 6,4 millions liés au service de la dette d’EDL (0,4 %). En valeur, les paiements aux fournisseurs du pays, la Kuwait Petroleum Company (KPC) et l’algérien Sonatrach, ont augmenté de 481,7 millions de dollars.

Le ministère des Finances a volontairement retardé jusqu’à fin juin la publication de ces chiffres, ainsi que ceux du déficit public – relayés par d’autres vecteurs depuis plusieurs mois pour la plupart d’entre eux – pour des raisons encore inconnues.


Selon le rapport mensuel publié par le ministère des Finances, les transferts du Trésor à Électricité du Liban (EDL) ont bondi de 32 % en 2018 en glissement annuel, pour atteindre 1,76 milliard de dollars. Ce montant avait déjà été révélé par le ministère de l’Énergie et de l’Eau dans le plan de réforme pour l’électricité adopté en mars par l’exécutif.Le...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut